Revue de presse

Revue de presse : 450 millions de dirhams pour qualifier les chômeurs licenciés…

revue-presse-maroc

revue-presse-marocVoici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant mardi 17 février 2015:

*Le Matin.: – A l’invitation de Son Altesse Cheikha Mozah Bint Nasser Al-Missned, SAR la Princesse Lalla Salma prend part à Doha au Sommet mondial de l’innovation pour la santé. Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma – Prévention et traitement des cancers, est arrivée lundi soir à Doha pour prendre part à la deuxième édition du Sommet mondial de l’innovation pour la santé (WISH, 17 – 18 février) et ce, à l’invitation de Son Altesse Cheikha Mozah Bint Nasser Al-Missned, présidente du Conseil d’Administration de la Fondation du Qatar pour l’éducation, les sciences et le développement communautaire.

– Découpage électoral, représentativité féminine, observation des élections…Le CNDH formule 55 recommandations pour un meilleur cadre juridique des élections. A l’heure où le parlement s’apprête à examiner les textes électoraux, le Conseil national des droits de l’Homme livre une série de recommandations générales sur le cadre juridique des élections. Il s’agit d’un premier avis qui sera suivi par des mémorandums détaillés sur les différents textes législatifs et réglementaires relatifs aux élections et à la gouvernance territoriale.

*Aujourd’hui le Maroc.: – Transfert au parlement des projets de lois organiques relatifs aux régions, communes, provinces et préfectures: Impasse constitutionnelle. Priorité aux conseillers ou aux représentants? C’est tout le dilemme auquel fait face aujourd’hui le gouvernement concernant la prochaine destination des projets de lois organiques des régions, des communes, des provinces et des préfectures. Et pour cause, les dispositions de la Constitution à ce sujet restent très ambiguës et se prêtent de facto à plusieurs interprétations.

– Le HCP décortique l’industrie du textile et cuir: Le secteur reprend, les emplois ne suivent pas. Si le secteur de l’industrie textile est en train de reprendre du poil de la bête, ses performances en matière d’emploi tardent à suivre. C’est ce qui ressort de la dernière note de suivi et d’analyse de l’activité économique du Haut-Commissariat au plan (HCP). Celle-ci relève une déconnexion entre emplois et exportations dans le secteur de l’industrie du textile et du cuir. Un chiffre pour en attester: entre 2013 et 2014, 32.000 postes ont été perdus dans le secteur, soit une réduction de 7 pc en variation annuelle.

*L’Opinion.: – Eclairage du HCP sur le secteur de l’industrie, du textile et du cuir: Déconnexion entre emplois et exportations. Dans le cadre de ses activités de suivi et d’analyse de l’activité économique, le HCP a apporté un éclairage sur la déconnexion entre emplois et exportations dans le secteur de l’industrie du textile et du cuir, en 2013 et 2014. Ainsi, la relance des activités du textile et cuir aurait été principalement attribuable à l’amélioration de la demande extérieure adressée aux produits de la branche. Les exportations des vêtements confectionnés et des chaussures ont progressé de 5,3 pc et 3 pc en 2014, profitant du raffermissement des importations de l’Espagne et des Etats-Unis. En revanche, l’emploi de la branche serait resté en retrait. La reprise des exportations n’aurait pas permis de réamorcer immédiatement de nouvelles créations d’emplois. Une perte de 32 mille postes a même été enregistrée entre 2013 et 2014, soit une réduction de 7 pc en variation annuelle.

– Les foyers de rébellion et de séparatisme implantés dans plusieurs zones de l’Afrique constituent des « zones grises de non-droit » et un terrain particulièrement propice au développement des nébuleuses terroristes et des activités du crime organisé transfrontalier, a affirmé Mohamed Benhamou, président du Centre marocain des études stratégiques (CMES), dans une déclaration à la MAP à l’occasion de la sixième édition d’Africa Sec 2015 (13-14 février à Marrakech).

*Libération.: – ?Un nouvel incendie à Lissasfa remet en lumière le débat sur la sécurité en entreprise. Un incendie s’est déclaré, dimanche après-midi, dans un entrepôt de marchandises de cinq étages situé dans la zone industrielle de Lissasfa. Selon des informations recueillies par Libération, l’incendie, dû à un court-circuit, n’a heureusement fait aucune victime puisque le local en question n’était pas fréquenté au moment du sinistre. D’après les mêmes sources, ce dernier serait dépourvu de conditions d’hygiène et de sécurité exigées par la loi. Les dégâts auraient donc pu être plus graves si l’incendie s’était déclaré un jour ouvrable.

– « Il est grand temps de réajuster le processus démocratique dénaturé par le gouvernement ». C’est ce qu’a annoncé vendredi le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, à l’ouverture des travaux du IVème congrès de la ville de Salé. Lors de son intervention à ce congrès placé sous le thème « Affronter la prévarication est une option pour remporter l’enjeu de développement », le premier secrétaire a tenu à souligner, non sans amertume, que l’expérience du gouvernement Benkirane a été une grande déception pour l’ensemble des Marocains qui ont fondé de grands espoirs sur la mise en œuvre des dispositions de la Constitution. Cette déception est d’autant plus amère que rien n’a été entrepris par l’Exécutif pour combattre les aspects de la prévarication, établir un équilibre entre les pouvoirs, améliorer le rôle de l’institution législative, outre les régressions enregistrées au niveau de l’exercice des libertés notamment syndicales, a-t-il indiqué.

*L’Economiste.: – Les profs absents: Avec qui réformer? C’est une évidence, aucune réforme du système d’éducation au Maroc ne marchera sans une implication forte des enseignants. Ces derniers, pour une grande partie, se sont depuis des années démobilisés face à l’école publique. Dévalorisés, démotivés, exerçant dans des conditions difficiles et mal rémunérés, ils ont relégué leur mission éducative au second plan. Ils enregistrent aussi des taux d’absentéisme record dans la région. Selon un rapport de la Banque mondiale (2013), 40 pc des profs du collège et 54 pc de ceux du lycée ne dispensent pas le nombre d’heures qui leur sont requis. Et d’après le rapport du classement international Timss (2011), 40 pc des élèves souffrent de l’absentéisme de leurs enseignants, contre une moyenne de 22 pc dans la région Mena.

– Résidence fiscale: Le piège africain des PME marocaines. « Ce n’est pas parce que vous avez payé un impôt dans un pays étranger où vous détenez encore quelques biens ou des placements que vous ne devez rien payer au Maroc ». Yves Ducaté, conseil ING Private Banking Luxembourg, met en garde un auditoire composé de dirigeants et cadres conviés par la Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise dans la quinzaine qui a suivi la fin de la contribution libératoire. La remarque du banquier d’ING Luxembourg renvoie au problème complexe de la définition de la résidence fiscale, cruciale pour le partage de la base imposable entre Etats.

*Al Bayane.: – Dernière ligne droite de mise à jour du fichier électoral: S’inscrire pour pouvoir agir. La révision des listes électorales en prévision des prochaines échéances électorales communales et régionales se poursuivra jusqu’au jeudi 19 février. Jusqu’à présent, environ un million de nouveaux inscrits ont été enregistrés, selon des statistiques communiquées dernièrement par le ministère de l’Intérieur. Ces 48 heures qui nous séparent de l’ultime délai du calendrier fixé par les autorités compétentes doivent être mises à profit, surtout par les jeunes et les moins jeunes, en vue de s’inscrire sur les listes électorales. C’est une condition sine qua none pour pouvoir agir, influencer le processus électoral et surtout ne pas abandonner le terrain et laisser la porte grande ouverte aux autres pour décider à leur place.

– Activité partisane: El Khalfi souligne les réalisations importantes accomplies par le gouvernement. Mustapha El Khalfi, membre du secrétariat général du Parti de la justice et du développement (PJD), a souligné récemment à Khénifra les réalisations importantes accomplies par le gouvernement dans différents domaines, dans un souci constant d’asseoir l’Etat de droit et de contribuer à l’édification d’une société démocratique moderniste. Lors d’une rencontre avec les membres et cadres du bureau provincial du PJD à Khénifra, El Khalfi a jeté la lumière sur les grandes réformes sociales conçues par le gouvernement dont celle des régimes de retraite et de la Caisse de compensation, qui subventionne des produits de grande consommation comme la farine, le sucre ou les carburants.

*Al Alam.: – Hausse significative des prix des carburants. Le ministère chargé des Affaires générales et de la gouvernance a surpris l’opinion publique par un communiqué annonçant des hausses « injustifiées » des prix des produits pétroliers. En effet, le prix du Gasoil augmentera de 57 centimes le litre pour passer à 8,45 dhs/litre, alors que celui de l’Essence super prendra 63 centimes de plus pour un litre pour atteindre 9,54 dhs/litre.

– La Direction de la météorologie nationale a annoncé, lundi, que de fortes pluies orageuses intéresseront plusieurs provinces notamment du nord du Royaume et d’importantes chutes de neige s’abattront sur les reliefs et certaines régions du nord et du centre à partir du mardi.

*Al Haraka.: – Le secrétariat général de l’Union du Maghreb arabe a affirmé que le 26ème anniversaire de la création de l’UMA, en tant que cadre régional unifiant les peuples maghrébins, célébré aujourd’hui, restera gravé dans les mémoires des citoyens maghrébins en tant qu’événement historique décisif pour cette région.

– La monnaie nationale s’est appréciée de 1,18 pc par rapport à l’euro en janvier 2015, poursuivant ainsi sa tendance haussière observée depuis avril dernier, a indiqué Bank Al-Maghrib (BAM). En revanche, le dirham s’est déprécié de 4,65 pc vis-à-vis du dollar américain et de 1,61 pc contre la livre sterling, a relevé la Banque centrale dans sa revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière du mois de février.

*Assabah.: – La Chambre des représentants ouvre la voie aux membres de la commission du contrôle des finances publiques pour concurrencer la Cour des comptes. En effet, la première Chambre a autorisé ladite commission à élaborer des rapports et formuler des recommandations qui seront discutés lors de séances plénières et présentés au gouvernement.

– Le Parti authenticité et modernité (PAM) demande la suppression de 200 collectivités territoriales, en concomitance avec la réduction du nombre des régions. Mohamed Chrour, membre du parti, a exhorté, lors du congrès de l’Association marocaines des présidents des conseils communaux, le ministère de l’Intérieur à revenir sur le découpage communal.

*Al Massae.: – Dans la première réaction de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) aux vétérinaires privés protestant contre la modicité des indemnités qu’ils perçoivent pour la numérotation du cheptel, l’Office vient de publier une décision appelant ces vétérinaires à faire un choix: ou bien continuer à travailler conformément aux tarifications mentionnées fixée par arrêté ministériel ou bien ils se verront retirer les autorisations administratives qui leur sont octroyées pour participer aux opérations de vaccination.

– Les résultats de l’activité de la Caisse centrale de garantie (CCG) en 2014 font ressortir près de 13 milliards de DH de nouveaux crédits garantis pour un volume d’engagements de 8,38 milliards de DH, en progression annuelle de 22 pc, a fait savoir, jeudi à Rabat, le directeur général de la CCG, Hicham Zanati Serghini. Il a souligné que cette progression a concerné plus particulièrement l’activité dédiée aux Très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) qui a enregistré une forte croissance estimée à 41 pc des crédits garantis qui ont totalisé 7 MMDH.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.: – Un nouveau projet de la HACA ouvre la porte devant les citoyens pour demander des comptes à la télévision. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, s’apprête à présenter un nouveau projet de loi relatif à la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), permettant à tous les citoyens de déposer des plaintes concernant leur présence dans les médias publics, après que cette possibilité ait été limitée au gouvernement, partis politiques, syndicats et associations d’utilité publique.

– 450 millions de dirhams pour qualifier les chômeurs licenciés. Une source au sein du gouvernement a indiqué que les accords finaux pour le lancement de ce nouveau programme seront signés durant les prochains jours par l’Office national de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), le gouvernement et certaines universités. Selon les termes de cette convention, l’Etat s’engagera à mobiliser 450 millions de dirhams pour l’octroi d’une bourse de 1.000 dirhams à chaque chômeur diplômé qui suit une formation dans le but de le rendre apte à intégrer le marché de l’emploi. *

Al Ittihad Al Ichtiraki.: – Un récent rapport américain révèle de nouvelles données relatives à l’industrie aéronautique au Maroc. Le rapport, réalisé par l’Institut Infomineo spécialisé dans les études et recherches dans le domaine de l’industrie, souligne que le Maroc est devenu un hub stratégique du continent africain en matière d’industrie. Plusieurs compagnies géantes ont choisi le Maroc pour accéder au marché africain, notamment dans le domaine de l’industrie aéronautique, et ce grâce à la conjugaison de plusieurs éléments dont la proximité de l’Europe, la stabilité politique et la disponibilité d’une main d’œuvre formée et qualifiée.

– La Cour constitutionnelle interdit le remplacement d’un membre de la Chambre des conseillers, décédé, par le candidat venant immédiatement après lui. La Cour n’a pas autorisé le pourvoi du siège vacant de l’ex conseiller Mohamed Douahi, décédé il y a presque un an, comme le stipule l’article 91 de la loi organique de la Chambre des conseillers.

*Al Assima Post.: – Les participants à une rencontre à Taza sur la promotion de la participation du tissu associatif à la gestion de la chose locale ont plaidé pour la reconnaissance officielle et institutionnelle de l’agriculture familiale en tant que pilier de l’économie rurale et du développement local et en tant que patrimoine socioéconomique. Ce type d’activité agricole revêt une grande importance dans le monde rural puisqu’il constitue le gagne-pain de nombreux ménages, ont-ils souligné, notant toutefois que ce secteur demeure absent des politiques publiques.

– La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima El Hakkaoui, appelle à promouvoir le réseautage des entreprises féminines. Au cours de la première rencontre régionale sur « le rôle des entreprises féminines dans le développement socio-économique », la ministre a mis l’accent sur l’importance de développer le réseau des femmes entrepreneurs, de créer un cadre solide leur permettant d’occuper des postes de décision stratégiques et de renforcer leurs capacités afin qu’elles puissent interagir avec l’environnement des affaires et renforcer la compétitivité de leurs entreprises aux niveaux local et national.

*Attajdid.: – Le Haut commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdelaâdim El Hafi, a affirmé que ce département n’a cédé aucune propriété du domaine forestier en dehors du cadre légal pour la réalisation de projets ». Toutes les procédures ont été mises en oeuvre par les services forestiers conformément à la loi, a-t-il souligné lors d’un point de presse, démentant que ce département ait cédé, à titre individuel, une quelconque propriété forestière en vue de la réalisation de projets.

– Un forum mondial se penchera, en avril prochain, sur le potentiel de la finance islamique au Maroc. La ville de Casablanca abritera, les 10 et 11 avril prochain, un forum mondial sur la finance islamique qui explorera les opportunités qu’offre le Maroc en tant que nouveau marché sur ce créneau, avec la participation d’éminents experts internationaux.

*Al Ahdath Al Maghribia.: – Le Maroc a condamné vigoureusement, lundi, l’acte terroriste ignoble perpétré par des groupes terroristes armés en Libye faisant 21 morts de nationalité égyptienne. Un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération souligne que le Maroc réitère sa solidarité totale avec l’Egypte dans la défense de ses citoyens et la protection de son territoire de tout malheur. Le Royaume a également condamné cet acte ignoble qui est contraire aux valeurs religieuses et humaines, réitérant que les actes terroristes, quels qu’en soient les motivations et les auteurs, ne serviront aucune religion ou projet sociétal.

– Le président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), Faouzi Lakjaâ, a convoqué, lundi, les présidents des clubs du championnat professionnel, de la deuxième division et des ligues régionales, à une réunion urgente pour examiner les derniers développements concernant les sanctions imposées au Maroc par la Confédération Africaine de Football (CAF) et mobiliser leur soutien aux actions entreprises par la FRMF.

*Rissalat Al Oumma.: – Les enseignants diplômés décident de reporter leur grève nationale. Le conseil national de la coordination des enseignants diplômés exclus de la promotion sur la base de diplômes, ont décidé de reporter à une date ultérieure leur grève nationale, initialement prévue du 17 au 19 février courant. Le conseil national devra se réunir prochainement afin de fixer la nouvelle date de ce débrayage.

– Le Maroc obtient le Grand prix du Festival mondial du film de sécurité routière qui a pris fin samedi dernier. Le prix a été décerné à un court-métrage de communication et de sensibilisation qui a concurrencé plus de 100 films et reportages de 50 pays ayant été en lice pour 13 prix.

*Assahra Al Maghribia.: – Des citoyens dénoncent le refus par les stations-service de les approvisionner après l’annonce de la hausse des prix des carburants. Le ministère chargé des Affaires générales et de la gouvernance dément avoir reçu des plaintes à ce sujet, exprimant sa disposition à prendre des mesures disciplinaires contre quiconque sera reconnu coupable, par les commissions de contrôle, de manipuler les prix

– Journée nationale de la sécurité routière (18 février): Campagne de sensibilisation sur la sécurité routière au profit des élèves de Casablanca. Le président de l’Association de la sécurité routière pour le développement et la culture, Mustapha Hajji, a indique que cette campagne cible 54 établissements scolaires dont les élèves bénéficieront d’ateliers éducatifs, de programmes de sensibilisation et d’activités relatives à la prévention des accidents de la route.

*Bayane Al Yaoum.: – Le budget consacré au soutien au secteur du théâtre en 2014 a été élevé à 10 millions de DH alors qu’auparavant il s’établissait à moins de 6 millions de DH, a affirmé le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi. Cette subvention a été soumise à des amendements dans le but de répondre aux aspirations des professionnels du théâtre, a-t-il indiqué lors d’une rencontre de communication consacrée à la présentation du bilan de soutien aux projets culturels et artistiques dans ce secteur.

– Le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, a affirmé que son département a pris en compte la dimension régionale dans sa nouvelle politique médicale. La politique du ministère est fondée sur la régionalisation en tant que choix adopté par le Maroc pour optimiser la gestion, améliorer la gouvernance et mettre en oeuvre la politique de proximité, a indiqué le ministre lors de la 3ème édition du Grand salon des pharmaciens du Sud.

*Al Mounaâtaf.: – L’ONG néerlandaise « Lumière » a demandé au parquet général espagnol d’ouvrir une enquête sur les fonds humanitaires détournés par la direction du polisario et l’Algérie entre 1994 et 2004, après la publication des révélations sur ce trafic. Après la publication, récemment, d’un rapport de l’Office européen de lutte contre la fraude (OLAF), basé sur une enquête lancée en 2003, l’association « Lumière » estime que le parquet général espagnol doit ouvrir une enquête sur le sort de cette aide humanitaire dont une grande partie est détournée par les responsables algériens et les dirigeants du polisario et acheminée depuis le port de la ville d’Alicante (Sud-est de l’Espagne) avant d’arriver à celui d’Oran.

– La lutte pour l’émancipation de la femme est une lutte pour l’émancipation de la société dans son ensemble, a affirmé le secrétaire général adjoint du Front des forces démocratiques (FFD), Mustapha Benali, au cours d’une réunion du comité préparatoire de la restructuration de la section féminine du parti. Tout projet de développement de la société, en l’absence du rôle avant-gardiste de la femme, est voué à l’échec, a-t-il ajouté, exprimant le rejet du parti de toute politique gouvernementale contraire aux aspirations de la femme et à son droit de vivre dans une société de parité et d’égalité.

Comments
To Top