Economie

La destination Maroc a le vent en poupe en Amérique du nord

ouarzazate

ouarzazate“Le rêve marocain”, “au Maroc, le thé, un must”, “Les souks de Marrakech”, ce sont là quelques uns des titres accrocheurs parus récemment dans de grands médias américains, vantant la destination Maroc dans un “marché prometteur” dans lequel l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) “entend capitaliser”.

Le +New York Times+ a parcouru pour ses lecteurs quelques contrées du sud du Royaume depuis Agadir jusqu’à Merzouga en passant par Taroudant et Ouarzazate, avant de les inviter à réaliser “le rêve marocain” en allant découvrir “la cote, les paysages à couper le souffle et le désert sans fin du Sahara”.

Après un voyage “d’une semaine dans le sud du Maroc”, Seth Sherwood, auteur de l’article s’étalant sur quelque trois pages illustrées de nombreuses photographies, se réjouit de “pousser l’aventure jusqu’aux confins du Sahara, un rêve qu’il a caressé depuis deux décennies”.

Le Maroc c’est aussi la “route du thé”, réplique le +Washington Post+ dans un article de Jeff Koehler – auteur d’un livre sur la cuisine marocaine – qui va à la découverte de ce breuvage à travers les villes impériales.

Le même rituel du thé retient l’attention de “Condé Nast Traveler” du  groupe US d’édition de presse magazine qui détient des titres majeurs de la presse, tels que +The New Yorker+, +Vogue+, ou +Vanity Fair+, qui  loue dans ses pages “l’hospitalité marocaine à travers le cérémonial du thé”.

+CNN+ a compté pas moins de 5.000 échoppes dans les souks de Marrakech, s”amusant à lancer le défi à ses téléspectateurs de se retrouver dans les “labyrinthes” de cette médina colorée tout comme de ne pas céder à la tentation devant autant de trésors!

Pour l’heure, ce sont près de 300.000 touristes nord-américains qui ont visité le Maroc entre janvier et novembre 2014, soit 5 pc de plus que l’année précédente, selon des statistiques de l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) à New York.

Si ce véritable engouement, est le résultat d’une “stratégie plus offensive” de l’ONMT à destination notamment du marché nord-américain, l’Office travaille à adapter son offre à l’évolution du marché.

“Nous voulons capitaliser sur cette tendance haussière et nous positionner sur de nouveaux segments” pour “ajuster et surtout nous adapter” aux nouveaux besoins de la clientèle américaine en “majorité” de haut standing, affirme à la MAP, le directeur général de l’ONMT, Abderrafie Zouiten.

“Elargir et diversifier les capacités aux plans des infrastructures aériennes et portuaires”, est une nécessité au vu des flux de touristes en croissance constante dans cette partie du monde, dit-il.

Les Américains sont parmi les plus grands amateurs de croisière et un tel segment entraîne en moyenne un taux de retour de 30 pc, explique M. Zouiten qui veut tirer “profit d’une conjoncture très favorable et de la 1ère infrastructure dédiée a cette activité”, en référence au port de Tanger.

De même, poursuit-il, des “efforts restent à faire” pour renforcer la visibilité du produit Maroc sur tous les canaux de communication en particulier l’internet.

Présent dans les principaux rendez-vous professionnels” à travers les Etats-Unis, comme le “New York Times travel show” à New York, la “Cruise shipping” à Miami, ou l’”IMEX America” à Las Vegas, l’ONMT veut explorer et suivre l’évolution d’un marché “prioritaire” qui représente un relais de croissance tant sur le plan quantitatif que qualitatif pour le produit Maroc.

Ce n’est pas un hasard, fait-il observer, si deux poids lourds du tourisme US, la coopérative d’agents de voyage “Ensemble” et l’”American Society of Travel Agents” (ASTA) se retrouveront la semaine prochaine à Marrakech, pour tenir respectivement un conseil d’administration et un stage de familiarisation avec la destination.

Une enquête menée auprès des membres de l’ASTA ne fait que confirmer ce que les médias ont rapporté ces dernières années, à savoir que le Maroc “émerge comme une destination de choix pour les touristes américains”, a affirmé, pour sa part, le président de l’ASTA, Zane Kerby qui prédit un accroissement des touristes US à la faveur de cette réunion annuelle de l’ASTA  au Maroc.

Quelque 300 représentants d’agences de voyage feront le déplacement, a-t-il dit à la MAP, se félicitant, d’ores et déjà, des retombées bénéfiques que  “ce partenariat fructueux” avec l’ONMT, aura sur les agents de voyage, le touriste américain et la destination Maroc.

L’ASTA représente et défend les intérêts des agents de voyage américains depuis 1931. Elle compte plus de 7,000 membres toutes catégories confondues –de la grande agence de voyages aux indépendants- qui génèrent 17 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel, dont 78 pc dédiés aux voyages de loisirs.

Bouchra BENYOUSSEF MAP

Comments
To Top