Politique

Terrorisme: 3 à 10 ans de prison ferme contre 18 personnes

tribunal
tribunal-militaireLe tribunal antiterroriste de Salé a condamné, jeudi, 18 individus poursuivis pour terrorisme, à des peines allant de 3 à 10 ans de prison ferme.

La chambre criminelle de 1er degré chargée des affaires de terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a prononcé, jeudi, des peines allant de trois à dix ans de prison ferme à l’encontre de 18 personnes poursuivies dans le cadre de la loi antiterroriste, dont un soldat qui avait servi au sein de l’armée espagnole.

Le tribunal a condamné à dix ans de prison ferme (A.Z), à huit ans de prison ferme (J.F), un maroco-espagnol, ancien soldat de l’armée espagnole, et à sept ans de prison ferme (A.A).

La même juridiction a condamné à des peines de six ans de prison ferme à l’encontre de sept accusés, à cinq ans de prison contre trois autres, à trois ans de prison ferme deux mis en cause, et deux ans de prison chacun contre trois autres prévenus.

Les mis en cause sont poursuivis pour « constitution de bande criminelle en vue de préparer et de commettre des actes de terrorisme dans le cadre d’une entreprise collective, avec récidive, appartenance à une organisation religieuse interdite et réunions publiques sans autorisation ».

Le ministère de l’Intérieur avait annoncé le démantèlement en janvier 2014 d’une cellule « jihadiste » s’activant dans les villes de Nador, Tétouan, Al Hoceima, Taza, Fès et Marrakech, ajoutant que le chef de cette cellule, doté d’une expérience de combat acquise au sein d’organisations terroristes liées à Al Qaida en Afghanistan, a acquis une expertise sur le terrain lorsqu’il servait au sein de l’armée espagnole pendant son séjour à Melilia avant de démissionner.

MAP

Comments
To Top