Cinéma

16ème FNF : « Un pari pimenté », une comédie romantique pétillante qui offre un divertissement de choix

pari1

pari« Un pari pimenté », du réalisateur Mohamed Karrat, projeté, jeudi, dans le cadre de la compétition officielle du long métrage de la 16ème édition du Festival National du Film (FNF) de Tanger, est une comédie romantique pétillante qui remplit son contrat d’agréable divertissement.

Ce film, dont la sortie dans les salles nationales est prévue pour le 4 mars prochain, a été projeté lors de la 14ème édition du Festival International du Film de Marrakech, dans la section « Coup de cœur ».

Ayant pour cadre la ville d’Ifrane, ce long métrage raconte l’histoire de Marouane et Fouad, deux amis trentenaires qui partagent le même appartement et sont copropriétaires d’une pâtisserie. Marouane est un jeune homme malin et bon vivant qui croque la vie à pleines dents et passe bêtement ses journées à ne rien faire, à la différence de Fouad, qui est, en fait, tout son contraire. Un jour, alors qu’ils surfent ensemble sur le net, ils tombent sur la page de la célèbre actrice, Yasmine Rizki, les deux amis font alors un pari : Marouane devra réussir à convaincre la star de dîner avec lui. Pour ce faire, il se fait passer pour un cancéreux et envoie à Yasmine une lettre dans laquelle il lui explique qu’il est condamné, la suppliant de lui concrétiser son dernier rêve et d’accepter de dîner avec lui.

Le plan de Marouane s’avère un succès et il gagne le pari, mais ses sentiments pour Yasmine vont prendre le dessus et il va être pris à son propre piège.

Après son premier long métrage « Nhar Tzad Tfa Dow  » où il mêle avec talent comédie et fantastique, le réalisateur Mohamed Karrat signe avec « un pari pimenté » une comédie sentimentale tendre et fraiche qui a le mérite de rendre le spectateur de bonne humeur.

Privilégiant l’aspect technique dans toutes ses précédentes œuvres, notamment la série télévisée fantastique  » L’Autre Dimension » (Al Boued al akhar), première série utilisant des effets spéciaux spectaculaires au Maroc, Karrat, également superviseur des effets numériques, explique que c’était un défi pour lui de réaliser ce film sans effets spéciaux, notant, toutefois, qu’il a réservé une petite surprise au public.

« Un Pari Pimenté », produit par Mohamed Nadif et écrit par Mohamed Karrat, met en vedette les acteurs, Asmaa Khamlichi, Mourad Zaoui, Rabie Kati et Imane El Mechrafi.

En lever de rideau, le court métrage « les poissons du désert » du réalisateur Alaa Eddine Aljem a été projeté dans le cadre de la compétition officielle du 16ème FNF. Ce film dont l’intrigue se déroule dans le désertique Sud marocain, raconte l’histoire d’un jeune qui veut devenir pêcheur et rêve d’aller à la mer. Son père est un fossoyeur qui ne peut pas comprendre le désir de son fils de quitter leur terre. Ce film jette également la lumière sur la relation d’un père et d’un fils qui ont besoin de se séparer pour se rencontrer.

Jusqu’au 28 février, ce sont au total 30 films signés par des réalisateurs marocains de différentes générations qui sont projetés dans le cadre des deux sections de la compétition officielle (courts et longs métrages) du FNF, organisé par le Centre Cinématographique Marocain (CCM) en collaboration avec les Chambres professionnelles du secteur.

map

Comments
To Top