Sciences

Sciences: Une marocaine lauréate du Prix L’Oréal Unesco

hqdefault
hqdefaultLa chercheuse marocaine Rajaâ Cherkaoui El Moursli a été choisie, aux côtés de quatre autres femmes des sciences, pour recevoir le Prix L’Oréal-UNESCO 2015 pour les femmes et la science.

Rajaâ Cherkaoui El Moursli Cherkaoui, professeur à l’Université Mohammed V-Agdal à Rabat et spécialiste de la physique des hautes énergies et de physique nucléaire, est récompensée pour sa contribution majeure à l’une des plus grandes découvertes de la physique : la preuve de l’existence du Boson de Higgs, la particule responsable de la création de masse dans l’univers, indique un communiqué de l’UNESCO.

La scientifique marocaine, qui représente la région Afrique et pays arabes pour cette 17ème édition du prix, est en outre surnommée « militante de la recherche », du fait qu’elle consacre une importante partie de son temps et de son énergie à améliorer le niveau de la recherche scientifique au Maroc, souligne le communiqué.

Pr. El Moursli a également contribué à rendre le système de santé marocain plus efficace en créant le premier master de physique médicale, ajoute la même source.

Le Prix L’Oréal-UNESCO 2015, qui sera remis aux lauréates le 18 mars prochain à Paris, a été également décerné à Yi Xie, de l’Université des sciences et technologie de Hefei en Chine (chimie inorganique), à Dame Carol Robinson, de l’Université d’Oxford (chimie physique et spectrométrie de masse), à Thaisa Storchi Bergmann, de l’Université fédérale de Rio Grande Do Sul à Porto Alegre au Brésil (physique et astronomie) et à Molly S. Shoichet, de l’Université de Toronto au Canada (chimie des polymères).

Par ailleurs, les organisateurs notent que cette remise de prix prend un sens tout particulier en 2015, désignée par l’UNESCO Année internationale de la Lumière, qui célèbre la science et la connaissance dans le monde entier.

Chacune de ces femmes s’est illustrée par son excellence scientifique et démontre avec force que les femmes peuvent jouer un rôle déterminant et contribuer au progrès scientifique dans un secteur encore largement dominé par les hommes, ajoute-t-on.

avec map

Comments
To Top