Politique

Deux à cinq ans de prison pour des jihadistes marocains

daech
daechLe tribunal antiterroriste de Salé a condamné, jeudi, deux prévenus, poursuivis pour des faits liés au terrorisme, à des peines allant de deux à cinq ans de prison ferme.

Il s’agit d’un ancien membre du groupe terroriste Daesh et de son fils, condamnés respectivement à cinq et deux ans de prison ferme.

Les deux prévenus, originaires de Tanger, sont poursuivis pour « constitution de bande criminelle en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public à travers l’intimidation, la terreur et la violence, appartenance à une organisation religieuse interdite, et tenue de réunions publiques sans autorisation ».

Le représentant du parquet avait requis la condamnation des deux prévenus selon les actes de la poursuite, au vu de la gravité des actes qui leur sont reprochés.

Une délégation onusienne spécialisée dans la lutte contre les crimes de terrorisme et la criminalité transnationale organisée a suivi le déroulement du procès, dans le cadre d’une visite de terrain effectuée au niveau de la Cour d’appel à Salé, chargée des affaires du terrorisme.

Par ailleurs, le tribunal a décidé de reporter au 26 mars l’examen d’un autre dossier où sont poursuivis quatre prévenus français, dont deux d’origine polonaise et rwandaise, en attendant la désignation d’un interprète assermenté.

Comments
To Top