Politique

UE-Maroc: 70 millions d’euros en soutien à la réforme de la Justice

drapeau_maroc-UE
drapeau_maroc-UEL’Union européenne compte lancer un programme de 70 millions d’euros destiné à soutenir le Maroc dans sa réforme du secteur de la Justice.

L’annonce a été faite par la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, vice-présidente de la Commission, Federica Mogherini.

L’UE fait appel à ses différents instruments de coopération dans le but de soutenir les réformes démocratiques engagées par le Maroc et envisage à cet égard soutenir la réforme du système judiciaire avec un programme s’élevant à 70 millions d’euros, a indiqué Mogherini, qui répondait à une question écrite de l’eurodéputé socialiste belge Hugues Bayet.

Dans sa réponse au nom de la Commission européenne, publiée lundi, Mogherini a mis en avant les initiatives que mène l’UE en soutien au processus de réformes démocratiques amorcé par le Maroc, notamment pour accompagner la mise en œuvre de la nouvelle constitution de juillet 2011.

La haute représentante de l’UE a rappelé à ce propos qu’un programme doté de 45 millions d’euros a récemment été lancé afin d’encourager les démarches du gouvernement marocain visant à promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes.

L’UE fournit aussi une aide directe au Conseil national des Droits de l’Homme (CNDH) et à la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme, a ajouté la vice-présidente de la Commission européenne, notant que dans le respect des principes de la politique de voisinage renouvelée, l’UE a renforcé son soutien direct à la société civile marocaine opérant dans divers domaines tels que la liberté d’expression, les médias, les droits des femmes et le secteur social.

A l’avenir, a-t-elle poursuivi, l’UE continuera à apporter son appui à la société civile marocaine et s’efforcera d’améliorer l’efficacité de ses acteurs et organisations dans leurs actions de sensibilisation et de dialogue.

L’eurodéputé socialiste belge Hugues Bayet a interpelé récemment la Commission européenne au sujet des initiatives qu’elle déploie pour accompagner l’avancée démocratique que connait le Maroc.

« Le Maroc est clairement engagé sur la voie de la transition » démocratique, politique et socioéconomique’’, souligne Bayet dans sa question, notant que les élections de 2011 ont été un « jalon supplémentaire » sur le chemin de la consolidation de la démocratie.

Bayet a également mis en exergue les efforts du Maroc en matière de promotion des droits de l’Homme, soulignant à ce propos que « le CNDH réalise un travail de constat et de proposition qui mérite d’être souligné ».

Comments
To Top