Politique

La France veut renforcer et renouveler son partenariat avec le Maroc

fabiusmaroc

fabiusmarocRabat – Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a appelé lundi à renforcer et renouveler la relation avec le Maroc, après un an de brouille entre les deux alliés, et annoncé une visite du Premier ministre Manuel Valls en avril.

Tout le monde le sait, il y a eu un moment de difficultés dans nos relations. Ces difficultés sont derrière nous, a déclaré en conférence de presse M. Fabius, qui effectue une visite de deux jours à Rabat, destinée à acter cette relance.

Nous avons pu mesurer notre détermination à renforcer encore les liens d’amitié, anciens et étroits, dans tous les domaines, a fait valoir M. Fabius, au terme d’un entretien avec son homologue Salaheddine Mezouar.

Cela passe par un renouvellement des relations, a-t-il avancé, citant entre autres la lutte contre le dérèglement climatique, les deux pays devant accueillir les prochains sommets sur le climat en 2015 et 2016.

Nous avons eu des entretiens très riches car notre agenda est riche. (…) Nous voulons une relation vivace qui marque de nouveaux horizons et de nouvelles ambitions, a pour sa part noté M. Mezouar.

Il a notamment signalé la nécessité de combattre le terrorisme et évoqué un partage des points de vue et une volonté de coopérer, alors que Paris et Rabat comptent chacun quelque 1.500 ressortissants dans les rangs d’organisations jihadistes comme l’Etat islamique (EI).

Les deux responsables ont annoncé que Manuel Valls effectuerait à son tour un déplacement au Maroc le 10 avril, avant un séminaire intergouvernemental fin mai-début juin à Paris.

Entre-temps, le ministre des Finances, Michel Sapin, se rendra lui aussi dans le royaume, le 12 avril, selon le diplomate marocain.

La France est de loin le premier partenaire économique du Maroc, où elle a toutefois perdu régulièrement du terrain ces dernières années. Les liens culturels et humains sont également étroits: plus de 1,3 million de Marocains vivent en France et près de 80.000 Français résident au Maroc.

Après s’être entretenu avec M. Mezouar, Laurent Fabius a été reçu par le roi du Maroc, Mohammed VI, de retour d’un séjour privé en France. Il a par la suite rencontré le chef du gouvernement, l’islamiste Abdelilah Benkirane, et devait marquer en soirée l’ouverture de la saison culturelle franco-marocaine.

Mardi matin, il échangera avec les ministres de l’Economie et de l’Industrie, Mohamed Boussaid et Moulay Hafid Elalamy.

La réconciliation franco-marocaine est intervenue fin janvier à la faveur de la signature d’un nouvel accord de coopération judiciaire avant d’être scellée lors d’une rencontre le 9 février à l’Elysée entre François Hollande et Mohammed VI.

La brouille diplomatique avait débuté en février 2014 lorsqu’un juge français avait demandé l’audition à Paris du patron du contre-espionnage marocain, Abdellatif Hammouchi, qui fait l’objet de plaintes pour torture. Rabat avait alors suspendu sine die sa coopération judiciaire, et les relations dans la lutte contre le terrorisme avaient aussi subi les effets de la brouille.

En visite à Rabat mi-février, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé que Paris décorerait prochainement M. Hammouchi pour saluer l’action menée par ses services contre le terrorisme, une annonce vivement critiquée par des ONG à Paris.

avec afp

Comments
To Top