Politique

Le Roi Mohammed VI et le Roi Abdallah II plaident un discours religieux et médiatique raisonné et éclairé

m6abdellah2

m6abdellah2SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Abdallah II de Jordanie ont plaidé pour une approche exhaustive intégrant les dimensions sécuritaire, religieuse et de développement, en vue de lutter contre l’extrémisme et le terrorisme.

Dans le Communiqué conjoint ayant sanctionné la visite officielle de travail effectuée dans le Royaume par SM le Roi Abdallah II de Jordanie et SM la Reine Rania Al Abdallah, les deux Souverains ont souligné l’extrême importance qu’Ils accordent à l’intensification des efforts internationaux de lutte contre la pensée extrémiste et le terrorisme où qu’ils se trouvent et quelles qu’en soient les motivations et les formes, à travers une approche exhaustive intégrant les dimensions sécuritaire, religieuse et de développement.

Ils ont, à ce propos, souligné la nécessité d’œuvrer au renforcement de la solidarité et l’unité des rangs arabes, à la lumière des défis politiques et sécuritaires que connaît la région, en vue de contrer ces fléaux dangereux qui mettent en péril la sécurité des pays de la région arabe, d’Afrique et du monde entier.

Soulignant l’inéluctabilité de tarir les sources du terrorisme, les deux Souverains ont exhorté les Oulémas, penseurs et intellectuels à s’acquitter pleinement de leurs rôles et responsabilités pour promouvoir un discours religieux et médiatique raisonné et éclairé, se référant aux préceptes justes de l’Islam, et consacrant les principes de modération, d’ouverture, de tolérance et de dialogue.

Abordant les principales questions d’actualité sur les scènes arabe, islamique et internationale, SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Abdallah II ont réaffirmé leur attachement à l’action arabe commune en vue de poser les bases de la stabilité et du développement durable dans la région arabe et de consacrer les valeurs de coopération et de solidarité arabes, en conformité avec le respect de la souveraineté et de l’unité des Etats arabes.

Les deux Souverains ont ainsi appelé la communauté internationale à intensifier ses efforts pour une solution globale et juste au conflit israélo-palestinien, basée sur l’initiative arabe de paix, la solution des deux Etats et la légitimité internationale, en vue de permettre au peuple palestinien de recouvrer l’ensemble de ses droits inaliénables, à leur tête l’établissement sur son territoire d’un Etat indépendant avec Al-Qods Est comme capitale.

Après avoir réitéré leur soutien à la direction palestinienne, présidée par SE le Président Mahmoud Abbas, les deux chefs d’Etat ont exprimé leur condamnation de la politique du fait accompli adoptée par les autorités israéliennes d’occupation à Al-Qods Acharif et de toutes ses pratiques illégales visant la judaïsation de la ville sainte et le changement de son statut légal, de son cachet civilisationnel.

S’agissant des développements de la crise en Syrie, les deux Souverains ont plaidé pour une solution permettant au peuple syrien de mener l’étape de transition politique selon les termes de la Déclaration de Genève I.

Dans ce même contexte, SM le Roi Mohammed VI a salué l’effort considérable consenti par le Royaume hachémite de Jordanie pour accueillir les réfugiés syriens, exprimant les remerciements du Maroc à la Jordanie pour les mesures qu’elle entreprend pour faciliter le travail de l’hôpital de campagne marocain installé par les Forces Armées Royales au camp Zaatari en Jordanie et apporter une aide médicale aux citoyens syriens.

Pour ce qui est de l’Irak, les deux Souverains ont affirmé leur appui des efforts de l’actuel gouvernement irakien pour faire face aux groupes terroristes qui menacent la sécurité et la stabilité de l’Irak et de la région toute entière, exprimant leur espoir de voir ce pays parachever l’édification de ses institutions modernes sur la base de la citoyenneté, du droit et de la loi.

Abordant la situation en Libye, SM le Roi Abdallah II a salué la tenue au Maroc du round du dialogue politique entre les partenaires libyens, sous l’égide de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour la Libye.

Les deux Chefs d’Etat ont appelé les parties en conflit à saisir l’occasion qu’offrent ces rounds de dialogue global pour parvenir à une solution politique favorisant la construction des institutions libyennes tout en préservant l’unité du pays et mettant fin aux effusions de sang.

Ils ont, par ailleurs, fait part de leur inquiétude quant aux développements dangereux sur la scène politique et sécuritaire au Yémen, exhortant les différentes parties yéménites à la reprise de la réconciliation nationale pour préserver la sécurité et la stabilité du Yémen frère et de son intégrité territoriale.

avec map

Comments
To Top