Economie

Agriculture: « Bonnes perspectives » pour la campagne 2014/2015

maroc-agriculture
maroc-agricultureLe ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime place sous de « bonnes perspectives » la campagne agricole 2014/2015.

Le  département de Aziz Akhannouch explique que cette campagne est appuyée en cela par des conditions climatiques favorables et une bonne répartition de la pluviométrie, dans le temps et dans l’espace.

Ainsi, le cumul pluviométrique moyen national au 13 mars 2015 s’est élevé à 318,9 mm, en hausse de 12 % par rapport à la normale (285,8 mm) et de 50 % par rapport à la campagne précédente (212,8 mm) à la même date, précise le ministère dans un communiqué.

La réserve des barrages à usage agricole a également bénéficié des précipitations enregistrées, puisqu’elle s’est élevée à 10,67 milliards de mètres-cubes au 13 mars 2015, en hausse de 9 % par rapport à la même date de l’année précédente, souligne le communiqué.

Le taux global de remplissage des barrages à usage agricole est de 78 % contre 72 % la campagne précédente à la même date. Les zones de barrages disposent ainsi de stocks suffisants pour couvrir les besoins d’irrigation de la campagne actuelle et sécuriser au minimum 2 autres campagnes agricoles.

L’usage des semences certifiées en hausse

Outre une pluviométrie favorable, l’usage des semences certifiées s’est inscrit en hausse et devra contribuer à améliorer le rendement végétal, ajoute la même source. En effet, sur les 1,9 million de quintaux disponibles en semences certifiées, 1,45 million de quintaux ont été commercialisées, en hausse de 12 % par rapport à la campagne précédente.

Les conditions climatiques ont créé un contexte idéal pour l’installation et la croissance des semis précoces et de saison. Les semis de céréales ont concerné jusqu’à présent environ 5,02 millions d’hectares, soit 98 % du programme retenu au titre de l’actuelle campagne agricole portant sur le blé tendre (42 %), l’orge (33 %) et le blé dur (22 %).

L’état végétatif des céréales (4,93 millions d’hectares) est globalement satisfaisant : environ 75 % de la superficie totale semée se trouve dans un bon état végétatif, 23 % en état moyen et seulement 2 % en état médiocre. La situation des céréales devrait évoluer favorablement compte tenu des précipitations enregistrées au niveau des zones de production et des travaux d’entretien apportés par les agriculteurs.

Le cumul des pluies supérieur à celui d’une année normale

Les cultures fourragères ont également bénéficié de la pluviométrie favorable, avec une augmentation de la production fourragère et des disponibilités alimentaires pour le cheptel dont l’état corporel et la situation sanitaire sont très satisfaisants. Quant aux légumineuses alimentaires d’automne, elles présentent également un bon état végétatif et portent sur une superficie de 274.000 ha dont 57 % de fèves, 17 % de lentilles et 17 % de petits pois.

Enfin, les cultures industrielles, comme la betterave à sucre dont la superficie semée a atteint 55 300 ha, seront également impactées favorablement.

Au niveau régional, la quasi-totalité des régions ont enregistré un cumul pluviométrique supérieur à celui d’une année normale. Si elles se confirment, les pluies attendues entre fin mars et début avril devraient permettre d’accélérer la croissance des plantes et d’améliorer la végétation naturelle des jachères et des parcours.

map

Comments
To Top