Economie

L’auto entrepreneur: Un nouveau statut pour lutter contre l’informel au Maroc

autoentrepreneur

autoentrepreneurL’auto entrepreneur: Un nouveau statut. Fera-t-il baisser le nombre d’activités informelles au Maroc?

Les autorités marocaines entendent « lutter contre les activités informelles » et pallier le chômage en suscitant « un élan entrepreneurial chez les demandeurs d’emplois », au moyen de la loi 114-13 votée par les deux chambres, mais non publiée au Bulletin officiel. Une fois cette loi entrée en vigueur, toute personne physique exerçant « à titre individuel, une activité industrielle, commerciale ou artisanale, ou prestataire de services, dont le chiffre d’affaires encaissé ne dépasse pas 500.000 DH pour les activités industrielles, commerciales et artisanales, et 200.000 DH pour les prestations de services » sera éligible au statut d’auto entrepreneur. En résumé, outre les avantages fiscaux, ce statut garantit une couverture sociale et médicale et les futurs entrepreneurs ne doivent pas s’inscrire au registre du commerce, ni tenir de comptabilité et peuvent domicilier leur activité dans leur résidence

Comments
To Top