Monde

Crash A320 : le copilote a eu « une volonté de détruire l’avion »

debris

debrisLa conduite du co-pilote de l’Airbus A320 de Germanwings qui n’est pas répertorié comme terroriste, « peut s’analyser comme une volonté de détruire l’avion », a déclaré jeudi le procureur de la République de Marseille, Brice Robin, lors d’une conférence de presse à l’aéroport de Marignane, près de Marseille.

Le co-pilote, 28 ans, Andreas Lubitz, a refusé d’ouvrir la porte au commandant de bord sorti momentanément du cockpit et il a actionné les commandes activant la descente de l’appareil, a déclaré M. Robin.

« Il n’avait aucune raison d’empêcher le commandant de bord de revenir dans la cabine de pilotage », a insisté le procureur. Le copilote de nationalité allemande  » a volontairement permis la chute de l’avion », a ajouté M. Robin, quarante-huit heures après le crash dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Ce co-pilote « avait la capacité et était apte à conduire l’avion », a-t-il précisé. « Il travaillait depuis quelques mois seulement et avait une centaine d’heures sur cet appareil », a précisé M. Robin.

La mort des passagers « a été instantanée », a dit M. Robin qui a précisé « réfléchir à une requalification de l’enquête », ouverte dans un premier temps pour « homicides involontaires ».

« Nous n’entendons des cris qu’à la fin, dans les toutes dernières minutes », a-t-il précisé.

AFP

Comments
To Top