Monde

La Ligue arabe va annoncer la formation d’une force régionale

leaguearabe

leaguearabeLes dirigeants réunis pour le sommet annuel de la Ligue arabe, à Charm el Cheikh en Egypte, vont annoncer la création d’une force régionale unifiée, destinée à contrer des menaces sécuritaires de plus en plus grandes, selon un projet de communiqué obtenu dimanche. Les dirigeants arabes vont appeler par ailleurs au retrait immédiat des miliciens chiites Houthis de la capitale yéménite Sanaa et leur demander de déposer les armes, lit-on par ailleurs dans ce texte obtenu par Reuters. Les Houthis ont pris le contrôle de Sanaa en septembre dernier et ont progressé depuis lors, menaçant Aden, la grande ville portuaire du Sud. Une coalition de dix pays arabes, sous la conduite des Saoudiens, a déclenché jeudi matin des frappes aériennes contre les Houthis, notamment pour les empêcher de s’emparer d’Aden. La mise au point du mécanisme et de la logistique d’une force unifiée arabe, idée qui émane du président égyptien Abdel Fattah al Sissi, pourrait prendre des mois. Les expériences de ce genre n’ont pas donné de résultats concrets par le passé dans le monde arabe, connu pour ses dissensions. Les participants au sommet appellent à « la mise sur pied d’une force militaire arabe au sein de laquelle les pays participeront sur une base volontaire », lit-on dans le texte du projet de communiqué. « Cette force interviendra face aux menaces à la sécurité et à la paix d’un Etat membre, à la demande des pays concernés », ajoute ce texte, en précisant que l’Irak a émis des réserves. Le président égyptien Sissi a réclamé à plusieurs reprises une action concertée des pays arabes et occidentaux en Libye, face à la menace posée par les groupes islamistes armés actifs dans ce pays et ailleurs. Il a ordonné à la mi-février des frappes aériennes en Libye après la décapitation par des djihadistes du groupe Etat islamique (EI) de 21 chrétiens coptes égyptiens. Les pays arabes devraient, toujours selon le projet de communiqué, appeler l’Onu à lever l’embargo international sur les livraisons d’armes à la Libye.

Comments
To Top