Musique

14è Festival Mawazine donne la part belle aux chanteuses marocaines

khansa_batma

khansa_batmaQu’elles viennent de la soul, du rock, de la chanson arabe ou de la musique sahraouie, les plus belles voix des femmes du Maroc ont rendez-vous à la 14ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du Monde, aux côtés de nombreuses autres surprises qui mettront à l’honneur la diversité musicale du Royaume.

Il s’agit de Khansa Batma, fille de Mohamed Batma et Saida Birouk, du groupe Lemchaheb, qui est passée, en quelques années, du statut d’héritière de la chanson populaire marocaine à celui de représentante d’un son pop-rock mixant les sons de l’Occident et de l’Orient, selon un communiqué de l’Association Maroc Cultures, organisatrice de l’évènement.

Il s’agit aussi d’Oum qui s’est imposée grâce à un mélange impressionnant de puissance et de sensibilité. Connue pour ses looks hauts en couleurs et sa voix groovy, Oum part régulièrement à la découverte d’inspirations nouvelles, à la croisée des chemins entre les styles gnaoui, hassani, jazz et soul, a indiqué le communiqué, précisant que Khansa Batma et Oum se produiront vendredi 29 mai sur la scène de Salé.

A Salé toujours, le public découvrira, dimanche 31 mai, le chanteur de l’Atlas Mustapha Oumguil dont l’inspiration puise dans les traditions musicales des hautes montagnes de l’Atlas, a relevé la même source, faisant savoir que cet artiste est présent sur la scène musicale marocaine depuis plus de vingt ans et il est considéré comme l’une des plus grandes voix de la chanson amazighe.

Lundi 1er juin, c’est un groupe pas comme les autres qui ira à la rencontre des festivaliers. Fidèle à la musique ghiwani, qui a fait toute sa réputation, Essiham est une formation atypique dont les chansons engagées, qui parlent du Maroc, « combinent les rythmes traditionnels du Royaume à des sonorités plus modernes avec une empreinte créative et innovante ». Créé en 1979, le groupe fête ses 34 ans de carrière. De musique populaire aux résonances contemporaines, il sera aussi question le même jour avec Issam & Abidate Rma, une combinaison détonante entre le chanteur et bassiste Issam Kamal, ex-leader du groupe Mazagan, et Abidat Rma, un groupe de Khouribga ambassadeur d’un style folklorique populaire et unique. Pour sa part, Lamaalem Mahmoud Guinea, considéré comme l’un des plus grands maîtres de la musique gnaoua au Maroc, sera sur scène mardi 2 juin pour faire vibrer le public à travers des métissages musicaux étonnants, a souligné Maroc-Cultures, notant que Lamaalem Mahmoud Guinea a, en effet, eu l’occasion de vivre et partager des fusions inédites, entremêlant son art à celui de musiciens d’envergure dans différents registres dont Carlos Santana et Ayo

Quant à la jeune génération de la musique marocaine, elle aura rendez-vous mercredi 3 juin avec le public de Mawazine. Originaire de Casablanca, Hassan Almaghribi proposera un répertoire de chansons inspirés de ses nombreux séjours au Caire, tandis que Farid Ghannam, natif d’Agadir, fera une démonstration de ses immenses talents de musicien qui lui ont permis, aux côtés du groupe Mayara, de remporter en 2007 le premier prix du concours Génération Mawazine ainsi que le premier prix du Tremplin L’Boulvard l’année suivante. Un des groupes les plus connus d’El Jadida, Mazagan & Hamid El Hadri, sera également de la partie avec un set de chansons qui ravivent la musique populaire marocaine avec un brin de modernité, dans le plus pur style Chaabi Groove, a ajouté le communiqué.

La scène Nahda accueillera vendredi 5 juin trois des plus brillantes chanteuses du Royaume, à savoir Ibtissam Tisskat, Fadwa Al Malki et Dounia Batma qui se produiront, accompagnées de l’Orchestre Marocain de la Musique Arabe. Considéré comme l’une des plus grandes formations musicales au Maroc et au Moyen-Orient, l’orchestre s’est produit dans des lieux emblématiques, tels que l’Opéra du Caire, et à l’occasion de manifestations de premier plan, comme le Festival des musiques sacrées de Fès et le Festival de Carthage.

Originaire de Fès, Ibtissam Tisskat a participé à différents show télévisés, comme Arab Idol et Star Academy, qui lui ont permis de devenir populaire au Moyen-Orient et au Maroc. Installée entre le Maroc et le Qatar, Fadwa Al Malki est l’une des chanteuses les plus célèbres de sa génération et a réussi à s’imposer sur la scène musicale arabe en remportant différentes récompenses dont le premier prix du Festival de la chanson arabe à Casablanca et le prix de la meilleure voix au Festival international du Caire. Finaliste en 2011 d’Arab Idol, où elle brilla grâce à sa voix puissante et ses reprises des grands de la chanson arabe, Dounia Batma est aujourd’hui l’une des stars montantes de la chanson marocaine. Issue d’une famille de musiciens – son oncle est Laarbi Batma, leader charismatique du groupe Nass El Ghiwane -, Dounia Batma a réussi en quelques années à se faire un nom sur la scène musicale panarabe. La salle de la Renaissance accueillera, à son tour, une très grande famille de musiciens marocains, les Frères & les Fils Akkaf, qui se produiront mardi 2 juin. Proposant des sonorités jazzy, les Frères & les Fils Akkaf utilisent aussi les instruments traditionnels marocains, comme le rebab, le sintir et le bendir, pour donner une touche personnelle à leurs chansons, a indiqué le communiqué, rappelant que le groupe a été finaliste de Génération Mawazine et a participé à plusieurs concours, tels que Contest et Fuzula en 2013. La musique du sud marocain sera elle aussi présente à travers une immense chanteuse saharouie, Batoul Marouani, qui sera sur la scène de la Renaissance vendredi 5 juin. Cette native de Laâyoune a révolutionné le chant hassani, interprété jadis exclusivement par les hommes. Encouragée par un père artiste connu dans le Sud du Maroc, Batoul a insufflé une nouvelle dynamique à cet art pour le faire connaître dans toutes les régions du Royaume. Elle a modernisé un répertoire ancien sans pour autant le dénaturer, ce qui lui a valu une reconnaissance de la part des plus grandes manifestations artistiques marocaines.

Depuis 2001, le Festival Mawazine-Rythmes du Monde est devenu un rendez-vous incontournable de la scène musicale marocaine et internationale

map

Comments
To Top