Economie

Agriculture: L’expertise marocaine au service des pays africains

maroc-agriculture
maroc-agricultureLe Maroc est toujours disposé à mettre son expertise dans le domaine agricole au profit des pays africains frères et amis, a souligné samedi à Abidjan, le ministre de l’agriculture, Aziz Akhannouch.

« La promotion de la coopération sud- sud dans divers domaines, en l’occurrence celui de l’agriculture est un choix stratégique pour le Royaume, conformément aux Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI », a ajouté le ministre dans une déclaration à la presse, en marge du Salon International de l’Agriculture et de la Pêche Maritime d’Abidjan (SARA-2015).

M. Akhannouch, a relevé, dans ce sens, l’importance cruciale du partenariat sud- sud porteur de vraies opportunités de développement, estimant que ce choix permettra aux pays africains de gagner du temps, de résoudre nombre de problèmes et d’être au rendez-vous avec le progrès.

Le PMV « source d’inspiration »

« Le Plan Maroc Vert, dont le succès est fort remarquable malgré la persistance de certains défis à relever, peut servir de source d’inspiration pour nombre de pays africains », a estimé le ministre notant que certains pays qui l’ont étudié, ont établi des études et se trouvent actuellement dotés de programmes qui leurs sont propres.

Tout en relevant que l’avenir de l’agriculture mondiale se trouve en Afrique, un continent qui recèle un important potentiel agricole (réserves d’eaux, terres stériles ), M. Akhannouch, a plaidé en faveur de la promotion des investissements dans ce secteur créateur d’emploi et porteur de croissance.

Dans le même sillage, le ministre s’est félicité des réalisations accomplies par le Maroc dans ce domaine et ses efforts en vue de tirer vers le haut le rendement de cette activité et ce, grâce à l’adoption d’une politique volontariste et intégrée, contenue dans le « Plan Maroc Vert ».

Coopération maroco-ivoirienne: Mise en place d’une assurance agricole

Dans le domaine de l’assurance agricole, M. Akhannouch, a loué le rôle de taille joué par la Mutuelle Agricole Marocaine des Assurances (MAMDA), rappelant qu’avec le lancement du Plan Maroc Vert, quelque 20 mille à 30 mille hectares étaient couverts par une assurance agricole, alors que ce taux se chiffre actuellement à plus de 800.000 ha.

Dans la foulée, le ministre s’est réjoui de la signature en marge du SARA-2015, d’une convention-cadre de coopération entre le Maroc et la Côte d’Ivoire pour la mise en place et le développement d’une assurance agricole dans ce pays frère et ami.

« Ce partenariat constitue un signe positif des relations étroites entre les deux pays et de la volonté constante des deux chefs d’Etat, SM le Roi Mohammed VI et le président Alassane Ouattara, de booster davantage cette coopération », a conclu le ministre.

Comments
To Top