Politique

SM le Roi lance le plan stratégique de développement intégré et durable de la province de Kénitra

roim6archive

roim6archiveSa Majesté le Roi Mohammed VI, a procédé, mardi à Kénitra, au lancement du plan stratégique de développement intégré et durable de la province (2015-2020), doté d’une enveloppe budgétaire de près de 8,4 milliards de dirhams (MMDH).

A cette occasion, Mme Zineb El Adaoui, Wali de la région Gharb-Chrarda-Beni Hssen, gouverneur de la province de Kenitra a prononcé une allocution devant SM le Roi dans laquelle elle a mis en exergue les grandes lignes de ce plan élaboré conformément aux Hautes orientations royales visant le développement des différentes villes et centres urbains du Royaume selon une vision cohérente et équilibrée.

Basé sur une approche novatrice en termes de transversalité, d’intégration et de cohérence des interventions publiques, ce plan structurant ambitionne d’accompagner le développement urbain et démographique de la province, consolider son positionnement économique, améliorer le cadre de vie de ses habitants et préserver son environnement.

Ce plan vise également la valorisation des réalisations accomplies dans la province, l’accompagnement de la politique de régionalisation avancée, la mise à niveau du monde rural, l’amélioration des infrastructures socio-culturelles et sportives de la province, le renforcement de l’armature viaire, la promotion des indicateurs de développement humain et le développement de l’attractivité touristique des stations balnéaires, Mehdia et Moulay Bousselham, tout en veillant à la protection de l’environnement.

Ce plan stratégique ne concerne pas uniquement le chef-lieu de la province, mais les différentes composantes territoriales de celle-ci. Il s’articule autour de cinq axes principaux, à savoir le plan de développement urbain intégré et durable de la ville de Kénitra, le plan de développement urbain intégré et durable de la ville de Souk El Arbaa El Gharb, le plan de développement intégré et durable des destinations balnéaires de Mehdia et Moulay Bousselham, le plan d’appui au développement des communes rurales relevant de la province de Kénitra (Arbaoua, Lalla Mimouna, Sidi Allal Tazi, El Mougrane, Ouled Slama, Souk Tlat El Gharb, Sidi Mohamed Lahmar, Benmansour, Dlalha), et le plan de mise à niveau et de requalification du réseau routier.

Outre ces axes d’intervention, deux grands projets structurants sont en cours d’étude. Ils concernent la création d’un pôle urbain desservi par la future station du Train à Grande Vitesse et le projet de requalification et de reconversion du port fluvial de Kénitra. Le président du Conseil de la ville de Kénitra, M. Aziz Rabbah, a, pour sa part, indiqué que le plan de développement urbain intégré et durable de la ville de Kénitra (2015-2020) insufflera une nouvelle dynamique à la ville qui constituera un espace attractif de vie, d’investissement et d’animation et un pôle avant-gardiste et compétitif au niveau de la future région Rabat-Salé-Kénitra.

Ce plan, qui procède d’une approche participative, repose sur l’idée d’impliquer toutes les parties concernées à commencer par l’administration territoriale, les conseils élus, les départements ministériels, les établissements publics et les opérateurs économiques.

Doté d’une enveloppe budgétaire globale de 4,576 MMDH, ce plan prévoit la réalisation de plus de 90 projets ayant pour objectif le renforcement des équipements de base, l’aménagement urbain de la ville, la préservation de l’environnement, le développement économique, la consolidation des infrastructures socio-sportives, cultuelles et culturelles, la promotion de l’enseignement supérieur et technique, outre l’appui de la gouvernance locale.

SM le Roi a présidé, à cette occasion, la cérémonie de signature de cinq conventions relatives à la mise en œuvre du plan stratégique de développement intégré et durable de la province de Kénitra (2015-2020).

Le Souverain a, par la même occasion, procédé au lancement du projet de réalisation d’un complexe culturel au quartier administratif de la ville de Kénitra (85 millions de dirhams), partie intégrante du plan stratégique de développement intégré et durable de la province.

Fruit d’un partenariat entre la commune urbaine de Kénitra et le ministère de la Culture, cet espace abritera un théâtre d’une capacité de 540 places, des ateliers, une bibliothèque, une salle d’audio-visuel, un conservatoire et toutes les dépendances requises pour ce type d’édifice.

Le Complexe, qui sera réalisé dans un délai de 30 mois, permettra à la ville de Kénitra et sa région de se doter d’un pôle dédié à l’animation artistique et aux loisirs, à même d’accueillir de grandes manifestations culturelles et de favoriser l’émergence des talents, notamment parmi les jeunes.

A la faveur de ces projets, la province de Kénitra se dote ainsi d’un programme de développement intégré, équilibré et inclusif lui permettant de se hisser au niveau des grandes métropoles

map

Comments
To Top