Economie

Economie marocaine: Des résultats « solides » en 2014, selon le FM

Economie-marocaine
Economie-marocaineL’économie marocaine a pu enregistrer des résultats « solides » en 2014 en dépit d’une conjoncture mondiale défavorable, grâce aux « politiques saines » mises en œuvre par les autorités, a indiqué le FMI.

« En dépit d’une conjoncture défavorable, les politiques menées par les autorités ont permis de rééquilibrer l’économie ( ). Les solides résultats enregistrés sur le front économique ont été possibles grâce à la mise en œuvre de politiques saines », a précisé le Fonds monétaire international (FMI) dans un communiqué publié à l’issue de ses consultations régulières avec le Royaume au titre de l’Article IV.

L’institution de Bretton Woods a relevé, dans ce contexte, que les autorités marocaines ont « réussi à s’adapter à des difficultés imprévues, en adoptant des mesures correctives appropriées » et à préserver la stabilité macroéconomique dans un environnement difficile.

Notant que la croissance a ralenti en 2014 en raison de la contraction de l’activité agricole et de la faiblesse de la demande en Europe, le FMI prévoit que la croissance devrait rebondir à 4,4 % en 2015 et rester vigoureuse à moyen terme pour se stabiliser entre 5 et 5,5 %.

L’inflation devrait rester encore faible aux environs de 2 %

L’institution financière explique, à cet égard, que les mesures prises par le gouvernement visant à moderniser le secteur de l’agriculture, l’expansion continue des entreprises marocaines sur de nouveaux marchés, l’essor que connaissent de nouveaux secteurs (tels que l’aéronautique et l’automobile), ainsi que l’augmentation de l’investissement dans les infrastructures et le capital humain devraient favoriser ce rebond de la croissance.

L’inflation reste maintenue à un niveau bas et stable et devrait rester encore faible aux environs de 2 %, alors que la position extérieure devrait continuer de s’améliorer, a souligné le FMI qui prévoit que les perspectives à moyen terme sont favorables.

Doing Business 2015: Le Maroc gagne 16 places

Le Fonds a relevé, par ailleurs, que le climat des affaires au Maroc s’est amélioré, rappelant que le Royaume a progressé de 16 places dans les indicateurs de la réglementation des affaires (Doing Business) de la Banque Mondiale pour 2015 et se classe désormais au 71ème rang sur 189 pays.

Le Maroc a gagné également 5 places dans le rapport 2014-15 sur la compétitivité mondiale, se classant en 72ème position, à la faveur notamment de la stabilité sociale et politique, de la diversification de l’économie au profit des exportations des secteurs à plus forte valeur ajoutée, de la modernisation du climat des affaires ces dernières années et de la réduction du déficit budgétaire entre 2012 et 2013, poursuit le FMI.

D’autre part, le Fonds a mis en avant la solidité du système financier du Royaume, saluant les « progrès louables » réalisés en matière de réforme des subventions, ainsi que l’augmentation de l’aide accordée aux franges sociales les plus vulnérables.

En juillet dernier, le Conseil d’administration du FMI a approuvé un accord biennal au titre de la Ligne de précaution et de liquidité (LPL) en faveur du Maroc d’un montant de 5 milliards de dollars, rappelle-t-on.

Comments
To Top