Musique

Mawazine: les grandes stars de la chanson marocaine au rendez-vous !

mawazine
mawazineRépertoire hip hop, fusion, judéo-marocain et chansons populaires seront au coeur de la programmation marocaine de la 14ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du Monde.

Avec en prime une magnifique soirée dédiée à la musique arabo-andalouse !

Fidèle à son engagement aux côtés des artistes marocains, Mawazine a une nouvelle fois concocté une programmation exigeante et variée qui met à l’honneur toutes les tendances des musiques du Maroc.

Ainsi, la salle de Le Renaissance accueillera-t-elle, lundi 1er juin, l’auteur et interprète Malek. Né dans le sud de la France, l’artiste franco-marocain est influencé par les musiques marocaines et arabes, le rock des années 1970 ainsi que les compositeurs comme Jacques Brel, Georges Brassens ou Barbara. Malek a réalisé une dizaine d’albums durant ses trente années de carrière, connaissant le succès dans les années 1980 avec son célèbre titre Dounia, enregistré avec les frères Bouchenak.

Toujours à La Renaissance, Haim Botbol proposera mercredi 3 juin les chansons qui lui ont permis de marquer de son empreinte l’histoire de la musique marocaine. Star de la radio et de la télévision, le chanteur possède un répertoire qui se joue immanquablement à l’occasion des mariages, communions et baptêmes. Considéré comme l’une des dernières légendes de la chanson judéo-marocaine, Haim Botbol a entrepris depuis l’an passé une tournée mondiale, où il réinterprète, durant 90 minutes, ses plus belles chansons.

A Salé, les festivaliers verront également Fnaire, un groupe de rap de Marrakech. Jeudi 4 juin, la formation offrira un concert plein d’énergie avec tout ce qui fait la renommé de ce groupe : un hip hop mêlé au chaabi avec des textes qui affichent fièrement l’identité marocaine des membres du groupe.

Originaire lui aussi de Marrakech, Tahour est l’un des principaux représentants de la chanson populaire marocaine. Issu d’une famille modeste de l’ancienne médina, Tahour a arrêté ses études pour créer son propre orchestre, devenant très rapidement un artiste incontournable au Maroc. Il se produira à Salé le samedi 6 juin.

Le même jour, un autre grand artiste, Abdellah Daoudi, chantera sur scène les chansons de son immense répertoire, puisque cet artiste a produit pas moins de 96 albums à ce jour. Avec une multitude de concerts au Maroc et à l’étranger, Daoudi est aujourd’hui une figure incontournable de la chanson marocaine.

A l’occasion de la 14e édition de Mawazine, trois autres grands noms de la musique marocaine seront également présents, le même soir, samedi 6 juin, sur la scène du Théâtre National Mohammed V, et ce pour une soirée entièrement dédiée à la musique andalouse :

Maître incontesté du chant arabo-andalou, Mohamed Bajeddoub développera le style Mawal qui a fait son succès au Maroc et dans la région. Attiré par les sonorités du melhoun et du madih, Abderrahim Souiri, qui s’est produit dans des salles plus prestigieuses, comme l’Opéra Garnier et l’Opéra du Caire, apportera une touche moderne et populaire à ce genre musical très prisé.

Enfin, l’Orchestre Debbi, dirigé par Mohammed Amine Debbi, montrera au public toute l’étendue de son immense talent et de sa parfaite maîtrise, le groupe ayant effectué l’enregistrement de la moitié du patrimoine de la musique andalouse.

Comments
To Top