Monde

Reprise des pourparlers inter-libyens à Skhirat

pour
pourLes négociations inter-libyennes ont repris jeudi à Skhirat (près de Rabat), où les parties belligérantes ont soulevé l’importance de l’aspect humanitaire qui doit bénéficier de toute l’attention requise dans la résolution de ce conflit.

« Nous reprochons à l’ONU de ne pas avoir accordé toute l’attention requise à l’aspect humanitaire en Libye, comme c’était le cas au Yémen et en Iraq », a affirmé le porte-parole officiel de la commission de dialogue Issa Abdelkayoum.

« Nous sommes venus au Maroc pour trouver une issue au conflit en Libye et non pas pour donner plus de temps aux extrémistes et terroristes qui veulent gagner du terrain dans notre pays », a-t-il ajouté.

Et de souligner que « toutes les parties doivent œuvrer à assurer un cessez-le-feu permanent dans le pays, sans que cette mesure n’altère notre guerre contre le terrorisme qui fait l’objet de consensus ».

Dans le même ordre d’idées, le membre de la commission parlementaire, Abou Bakr Baira a indiqué que cette réunion a constitué l’occasion de passer en revue des questions d’intérêt général, outre l’attaque ayant ciblé l’aéroport de Mitiga, ajoutant que les membres du nouveau gouvernement d’unité nationale n’ont pas été encore désignés.

Ces discussions se tiennent sous l’égide du représentant personnel du secrétaire général de l’ONU pour la Libye, Bernardino Leon.

Prennent part à ces discussions les représentants des deux parlements rivaux, le Congrès général national (parlement de Tripoli) et le parlement internationalement reconnu dit « parlement de Tobrouk ». A l’ordre du jour de ce dialogue, dont le dernier round s’est déroulé fin mars dernier à Skhirat, figurent plusieurs questions relatives notamment aux arrangements sécuritaires et aux modalités de formation d’un gouvernement d’unité nationale. La Mission d’appui des Nations unies pour la Libye (MANUL) avait qualifié récemment les négociations de Skhirat de « positives et constructives ».

Comments
To Top