Societe

Cambriolages hollywoodiens: arrestation de sept personnes

moroccanpolice
moroccanpoliceLa Brigade de lutte contre le crime organisé vient d’appréhender sept membres d’une bande criminelle impliqués dans des crimes graves perpétrés dans plusieurs provinces du Royaume

La Brigade de lutte contre le crime organisé du Bureau central d’investigations judiciaires (CBIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), vient d’appréhender sept membres d’une bande criminelle impliqués dans plusieurs crimes graves perpétrés dans nombre de régions du Royaume (Agadir, El Jadida, Safi, Marrakech, Meknès et Berrechid), a annoncé vendredi le ministère de l’Intérieur.

Les personnes arrêtées avaient perpétré début avril courant un cambriolage à la hollywoodienne dans une villa à Agadir où ils ont volé 260.000 dirhams et une voiture de marque « Golf » avant de séquestrer et torturer son propriétaire.

Les membres de cette bande ont également commis un homicide contre un épicier dans les environs de la ville de Had Soualem, en utilisant un fusil de chasse lors du braquage de son commerce, a précisé le ministère dans un communiqué.

La Brigade de lutte contre le crime organisé, sur la base des données recueillies, d’investigations de terrain minutieuses et d’opérations de filature et de surveillance, a réussi à élucider ces crimes en identifiant les auteurs et en procédant à l’arrestation de sept d’entre eux à Sidi Allal Bahraoui, Bir Jdid, Chemmaïya et Marrakech, et à la saisie de deux voitures volées, des sommes d’argents provenant du vol, une arme à feu, des produits toxiques, des outils servant à forcer les portes, ainsi que des plaques minéralogiques étrangères et nationales.

Les enquêtes préliminaires avec les membres de la bande criminelle ont démontré leur implication dans une série de crimes graves commis dans plusieurs provinces du Royaume (Agadir, El Jadida, Safi, Marrakech, Meknès et Berrechid), consistant en le vol par effraction des maisons, le vol de bétail et le racket, en utilisant des voitures volées, une arme à feu et des produits toxiques pour tuer les chiens de garde.

Les recherches sont toujours en cours, sous la supervision du parquet général, pour mettre la main sur les autres membres de la bande criminelle, qui seront déférés devant la justice une fois l’enquête terminée, note le ministère de l’Intérieur, qui précise que cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le BCIJ en matière de lutte contre le crime organisé et les bandes criminelles qui terrorisent les citoyens et portent atteinte à leur vie et leurs biens.

Comments
To Top