Auto/Moto

Conduire une voiture volante dans deux ans, c’est possible

voiture-volante

voiture-volanteLa firme slovaque Aeromobil assure que son prototype de voiture volante, présenté jusqu’à dimanche dans le cadre du salon Top Marques à Monaco, pourrait être commercialisé d’ici deux ans.
«Nous en sommes seulement au début du processus d’homologation», a expliqué à l’AFP le porte-parole de la marque, Stefan Vadocz: «Il pourrait être assez long car il s’agit à la fois d’une voiture et d’un avion».
«Mais d’ores et déjà, le prototype fonctionne, il compte sept heures de vol et son moteur a déjà 40 heures de fonctionnement», a-t-il aussi souligné.
En position automobile, sur route, les ailes de ce véhicule biplace long de six mètres se replient. L’atterrissage, lui, s’effectue sur quatre roues.

Ce n’est certes pas la première fois qu’un projet de voiture volante est mis au point, reconnaissent ses concepteurs, mais la firme Aeromobil espère réussir à dépasser le stade du simple prototype pour passer à une commercialisation en série une fois la certification obtenue.
Le modèle pourrait être commercialisé aux alentours d’un million d’euros.
«Voler, j’ai ça dans le sang. Déjà mon grand-père tout comme mon père volaient sur des ultralégers. Moi-même j’ai obtenu mon brevet de pilote avant d’atteindre l’âge du permis de conduire», avait déjà confié à l’AFP le concepteur slovaque du véhicule, Stefan Klein.
Auteur de plusieurs concept-cars pour les marques BMW, Volkswagen et Audi, M. Klein enseigne à l’Académie des Beaux-Arts et de Design, dans la capitale slovaque Bratislava.
Le premier vol d’essai de son Aeromobil a eu lieu en septembre 2013. En vol, l’appareil peut atteindre environ 200 km/h et a une autonomie de 700 km.

Comments
To Top