Sport

Le Bayern donne une leçon de football au FC Porto

bayern

bayernLes Bavarois ont touché au sublime devant le FC Porto.Battu 3-1 au match aller au Portugal, le Bayern Munich a renversé la situation dans son antre de l’Allianz Arena à la faveur d’une victoire 6-1 acquise avec une facilité déconcertante. A la 22e minute, les Bavarois étaient déjà virtuellement qualifiés grâce à deux buts inscrits de la tête par Thiago Alcantara et par Boateng. A la 27e, Lewandowski signait le 3-0 également de la tête. K.O. pour le compte, Porto, qui était encore la seule équipe invaincue cette saison en Ligue des Champions, devait céder encore deux fois avant la pause sur des frappes de Müller (36e) et Lewandowski (40e).

Si brillant contre le FC Bâle au tour précédent, le FC Porto a payé un lourd tribut aux absences de ses deux latéraux Danilo et Alex Sandro qui étaient suspendus. Avec l’alignement de quatre joueurs qui ont été formés pour tenir l’axe, la défense du FC Porto a souffert d’un trop grand déséquilibre pour être vraiment en mesure de s’opposer aux vagues bavaroises. Une défense qui a dû composer par ailleurs avec un gardien bien « transparent ». Même si sa responsabilité ne peut pas être vraiment engagée sur les cinq buts concédés avant la pause, le Brésilien Fabiano n’a pas été capable de sortir l’arrêt qu’il fallait, l’arrêt qui aurait pu provoquer une sorte de déclic au sein d’une formation si fébrile.

Victorieux de ce match retour qui s’est presque apparenté à un «remake» de la demi-finale de la Coupe du monde Brésil – Allemagne, Pep Guardiola et le Bayern Munich peuvent nourrir à nouveau les plus grandes ambitions. Contesté par une frange du club après avoir provoqué la semaine dernière la démission du médecin Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt, l’entraîneur a bien sûr renforcé sa position avec cette qualification. Le Catalan espère désormais pouvoir compter sur Ribéry et Robben pour la demi-finale lors de la première quinzaine de mai. Même si la démonstration contre Porto fut éclatante, le Français et le Néerlandais demeurent incontournables. Capables de dynamiter n’importe quelle défense, les deux hommes permettront, s’ils sont aptes à jouer, au Bayern de monter encore d’un ton.

Comments
To Top