Technologie

Lancement du Cluster Casablanca Smart City

casablanca
casablancaLe Cluster Casablanca Smart City, e-Madina, a été lancé mercredi après deux années d’existence en tant que Think-tank public-privé.

Lors de la cérémonie de lancement de e-Madina, marquée par la présence du wali du Grand Casablanca, Khalid Safir, les élus, des universitaires et des experts, les intervenants ont souligné que Casablanca Smart City se propose de contribuer à la transformation de la ville en mettant en place des projets numériques pour faire de la métropole une ville capable de recueillir et analyser toutes les informations utiles à la prise de décision.

Ces informations peuvent être regroupées à travers des sondages par une collecte technologique/digitale ou une combinaison, le but étant d’anticiper les tendances urbaines et les risques associés, ont-il fait savoir, ajoutant que la collecte et l’analyse des données est un socle important pour le développement de solutions pour les usagers de la ville dans les domaines du transport, de l’énergie, de l’éducation, de l’environnement et de la santé.

E-Madina, lancé à l’initiative de la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’Offshoring, de GreenTIC, avec le soutien de la wilaya du Grand Casablanca, la région de Casablanca et du Conseil de la ville de Casablanca, pourra aussi répondre aux exigences environnementales à travers des espaces urbains propres et sécurisés dans des zones urbaines parfaitement intégrées dans la ville.

Communication « efficace »

Selon les intervenants, ce projet permettra à la ville de communiquer efficacement avec ses usagers afin de dispenser le service public de manière optimale. Cette communication est basée sur les sites web, les applications mobiles et les plateformes de communication digitale en tout genre, le but étant de rapprocher l’administration à l’usager, de fluidifier les échanges, raccourcir les temps d’attentes et améliorer l’environnement de l’entreprenariat, de la recherche et de l’investissement.

Parmi les objectifs de e-Madina figure le développement des partenariats de R&D dans le domaine des Smart Cities entre les universités, les écoles d’ingénieurs et les entreprises. Ces partenariats pourront donner lieu au lancement d’incubateurs de start-ups dans le domaine, générant ainsi des emplois pour les jeunes et des nouvelles opportunités d’innovation.

E-Madina ambitionne d’ici trois ans, à être le Cluster Smart City de référence dans la région et de créer un savoir-faire et des compétences marocaines exportables dans les domaines des Smart Cities et des transformations numériques de la ville, en soutenant l’entreprenariat et l’innovation.

Pour rappel, la ville de Casablanca compte près de 3,5 millions d’habitants tandis que la population de la région du Grand Casablanca est estimée à près de 6.9 millions.

Avec près de 20 % de la population marocaine concentrée dans un espace de 2.7 % de la superficie du pays, les enjeux de pression sur les services de la ville sont importants et vont s’accroitre notamment pour ce qui est des domaines de la sécurité urbaine, de l’environnement, de la santé, de l’éducation, du transport, de l’urbanisme et de l’habitat.

Comments
To Top