Voyages

Nacer Ibn Abdeljalil se lance dans la traversée du Maroc en triathlon

Nacer-Ibn-Abdeljalil

Nacer-Ibn-AbdeljalilS’exprimant lors d’une conférence de presse organisée, mercredi à Casablanca, pour mettre en lumière ses aventures précédentes et celles futures, Nacer Ibn Abdeljalil a fait savoir que la prochaine aventure sera sous le ciel du Maroc notant qu’il va s’associer à l’athlète paralympique Mohamed Lahna, pour faire revivre cette glorieuse épopée qu’est la Marche Verte, lors du plus long triathlon au monde qui traversera le Royaume.

Il a expliqué que cette aventure commence par traverser, à la nage, le Détroit de Gibraltar de Tarifa vers Tanger, utiliser la bicyclette de Tanger vers à Tarfaya (environ 2600 Km) pour arriver, le 6 novembre prochain à Lagouira en marchant et célébrer les 40 ans de la Marche Verte.

«L’importance de cette expérience est notamment de démontrer aux jeunes marocains cette grande marche pacifique qu’ils ne connaissent pas assez», a-t-il dit.

Nacer Ibn Abdeljalil n’a pas manqué de rappeler que deux ans après avoir fait flotter le drapeau marocain pour la 1ère fois sur le toit du Monde pour son ascension de l’Everest, il a repoussé encore une fois ses limites et atteint le Pôle Nord en ski.

Dans un environnement hostile frôlant les -40 Celsius, ce 2e exploit couronne un périple de 225 km de traversée de banquise en ski, en tirant un traineau de plusieurs dizaines de kilos, a-t-il mis en avant.

Parti début avril dernier en compagnie de 3 aventuriers australiens, Nacer Ibn Abdeljalil aura finalement mis moins d’un mois pour traverser l’Arctique.

La nouveauté de cette aventure est que chacun a pu suivre en direct son périple grâce à des moyens de communication audio et vidéo de très haute technologie.

Avec cette performance, le Maroc a rejoint le rang des autres nations qui se sont aventurées sur ce territoire désormais stratégique pour le commerce mondial.

A travers ce nouveau défi, l’aventurier marocain a l’ambition de partager l’importance de la persévérance et de la volonté face aux difficultés de la vie.

En tant que citoyen responsable, il œuvre également pour sensibiliser les gens qui le suivront au réchauffement climatique et à son impact sur l’environnement, au Pôle Nord comme au Maroc.

Il s’est d’ailleurs engagé en tant que parrain, aux côtés de l’Association «Bahri» pour leur 10e opération «Bahr Dima Clean», qui veut mobiliser 9000 personnes venant de toutes les classes sociales et de tous âges, le temps d’un nettoyage des plages du Maroc.

Il œuvre aussi dans le social en parrainant deux associations «Aman», dédiée aux enfants défavorisés et «Bahr», dédiée à la protection de la mer ainsi qu’à la sensiblisation et l’éducation des générations futures à la préservation de l’océan.

Diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Paris et de l’Exécutive MBA de l’Insead, Nacer Ibn Abdeljalil démarre une carrière financière en rejoignant des banques d’affaires dans les plus grandes capitales du monde.

Dès son retour au Maroc, il s’engage dans un fonds d’investissement pendant 3 ans, avant de tout quitter pour donner vie à son rêve de gravir le plus haut sommet du monde, l’Everest.

Il a été honoré pour cet exploit par Sa Majesté le Roi Mohammed VI de l’Ordre Marocain du Mérite.

map

 

Comments
To Top