Musique

Mawazine 2015 : Pharrell Williams, l’artiste “Happy” transmet sa joie de vivre au public de Rabat

pharell

pharellPharrell Williams, superstar planétaire aux multiples facettes, a gratifié ses nombreux fans présents, samedi soir, à la scène OLM Souissi de Rabat, d’un show époustouflant, à l’occasion de la 14ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du monde qui se tient du 29 mai au 06 juin.
Pour son premier concert au Maroc, le célébrissime chanteur et producteur américain adulé par toutes les générations, a fait montre d’une grande générosité, communiquant avec le public tout au long de la soirée et faisant partager avec lui sa joie de vivre qui fait sa réputation.
“Je suis content dans ma vie”, avait confié Pharrell Williams lors d’une conférence de presse avant son concert, ajoutant qu’”il n’y a pas de meilleur sentiment que de de rencontrer son public”.
Et c’est une entrée remarquable que fait le chanteur sur scène, sous les cris et les acclamations du public. Vêtu d’une chemise orange fleurie, d’un jean et d’un chapeau, Pharrell Williams est resté fidèle à lui-même, arborant un look original pour exprimer un style qui n’appartient qu’à lui.
Accompagné sur scène de sept femmes, deux choristes et cinq danseuses, ses “Baes”, le chanteur a offert un spectacle mémorable aux 180.000 festivaliers, en interprétant les tubes qui ont fait sa renommée dans les quatre coins du monde.
Touché par les tonnerres d’applaudissements qui suivaient chacune de ses prestations, l’artiste américain restait muet pendant quelques secondes à contempler la foule, murmurant des “Thank you” en signe de gratitude pour l’amour que lui voue le public marocain.
Se disant impressionné par cet engouement, le chanteur n’a pas hésité de descendre de la scène pour s’approcher de ses fans, les remercier et prendre des “Seflies” avec eux pour leur plus grand bonheur.
Après avoir présenté au public des titres issus de son second et dernier album solo “G I R L”, sorti le 3 mars 2014, Pharrell Williams, nostalgique, a fait ensuite un retour vers le début des années 2000 pour interpréter des titres comme “Hollaback Girl”, une chanson qu’il a écrite pour Gwen Stefani, ou encore le fameux duo avec Snoop Dog “Beautiful” qu’il a d’ailleurs dédié aux femmes marocaines dont il a loué la grande beauté.
Débordant d’énergie “comme un jeune de 24 ans”, le chanteur âgé de 42 ans a continué son show avec les hits “Get Lucky” et “Blurred Lines”, repris en chœur par une foule euphorique.
Le show s’est achevé dans une ambiance de fête avec le tube planétaire “Happy” que Williams a interprété avec des dizaines de petits enfants qu’il a fait monter sur scène. Un moment de pur bonheur qui a permis à la star américaine qui “se considère toujours comme un enfant” de se lâcher et de vivre avec ses petits fans la musique dans toute sa magie sans considération des frontières ou des différences générationnelles et culturelles.
Incarnation de la nouvelle définition du cool pour les jeunes générations, Pharrell Williams démarre sa carrière de producteur en s’illustrant avec The Neptunes, dont il forme le noyau dur aux côtés de Chad Hugo. En seulement quatre albums, Pharrell Williams et Chad Hugo, associés à Shae Haley, ont créé une formation hybride surprenante avec le groupe de hip-hop et de rock alternatif N.E.R.D.
Dans les années 2000, ses tubes lui valent de recevoir le Billboard du meilleur producteur de la décennie.
Le monde de la musique a honoré Pharrell, qui a vendu plus de 100 millions de disques, en lui décernant dix Grammy Awards (y compris le Grammy du meilleur producteur de l’année en 2004 et 2014), ainsi que le prestigieux Golden Note Award de l’ASCAP (American Society of Composers, Authors and Publishers) remis en 2012.
Sur la scène de l’OLM Souissi, haut lieu des concerts emblématiques dans le cadre du “Festival Mawazine Rythmes du Monde”, le public aura rendez-vous, après Pharrell Williams, avec d’autres grands noms de la musique internationale, à l’instar du groupe Maroon 5 attendu à la clôture, ou encore Sean Paul, Akon, Usher, Sting, Avicii et Placebo qui réservent au public des moments inoubliables qui “marqueront sans nul doute l’histoire du festival”.
Neuf jours durant, le festival Mawazine-Rythmes du monde, rendez-vous annuel artistique attendu par des millions de mélomanes, toutes générations confondues, accueille pas moins de 1.000 artistes, parmi lesquels de grandes figures de la chanson marocaine et arabe, des stars internationales, ainsi que des ambassadeurs des traditions mondiales des différentes contrées du monde.
Cette 14ème édition de Mawazine, organisée par l’association Maroc-Cultures, propose aux spectateurs une programmation “très riche” avec une centaine de concerts offrant des rencontres artistiques au sommet, où les maîtres-mots sont échange, découverte et épanouissement, réparties sur sept scènes à Rabat et Salé, outre des spectacles de rue et des ateliers.

Comments
To Top