Economie

59 établissements touristiques labellisés « clef verte » en 2015

HOTELMAROC
HOTELMAROCQuelque 59 établissements touristiques de 25 villes du Royaume ont été labellisés « Clef verte » 2015, a annoncé la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement.

« Clef verte » est un éco-label international destiné à récompenser les hôtels, villages de vacances, maisons d’hôtes, auberges, gites, fermes d’hôtes, entre autres, qui se sont engagés dans une démarche environnementale dynamique.

Cette édition a été marquée principalement par l’audit de 50 % des candidats par une expertise externe confirmée et par le fait que 80 % des établissements ont déposé en ligne leur dossier de candidature, indique un communiqué de la Fondation.

Introduit par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement dès 2008, la « clef verte Maroc » compte 125 établissements d’hébergement touristique labellisés, relève le communiqué.

Le label est attribué chaque année par un jury indépendant constitué d’experts en lien avec l’activité touristique. Ce jury est composé de représentants du ministère du Tourisme, de l’Office national marocain du tourisme, de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière, du ministère délégué chargé de l’environnement, de l’Office nationale de l’eau et de l’électricité, de l’Agence de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique et de la direction générale des collectivités locales.

A travers le label « clef verte », la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, présidée par la Princesse Lalla Hasna, veut faire prendre conscience aux acteurs du secteur touristique que le développement d’un tourisme responsable et écologique est la seule voie durable pour le tourisme du Royaume. Elle leur propose, au travers de ce label, une démarche et un accompagnement positif.

Avec 2.400 établissements labellisés dans 49 pays, la « clef verte », lancée par la Fondation pour l’Education à l’environnement (FEE) en 2002, est le label le plus représenté au monde. Il est soutenu par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Comments
To Top