Monde

Malaisie: le débris d’avion vient très probablement d’un Boeing 777

aile777

aile777Le Premier ministre malaisien, Najib Razak, a déclaré jeudi que le débris d’avion découvert dans l’océan Indien à La Réunion venait très probablement d’un Boeing 777, alors que les spéculations montent sur le fait qu’il pourrait s’agir du vol MH370 de Malaysia Airlines.

Des informations préliminaires suggèrent que le débris vient très probablement d’un Boeing 777, mais nous avons besoin de vérifier s’il vient du vol MH370 qui a mystérieusement disparu le 8 mars 2014 sans laisser de trace, a déclaré Najib dans un communiqué sur son compte Facebook.

Le Premier ministre n’a pas précisé à quelles informations il faisait référence, mais d’autres responsables malaisiens ont déclaré plus tôt dans la journée que l’analyse de photos de l’objet indiquait qu’il s’agissait du composant d’une aile d’un Boeing appelé un flaperon.

Découvert sur cette île de l’océan Indien qui est un département français, le débris sera acheminé par les autorités françaises à Toulouse (sud-ouest de la France) pour être examiné par le Bureau d’enquêtes et d’analyse (BEA), chargé des investigations des incidents aériens, a ajouté Najib.

Des responsables de l’agence malaisienne des transports et de la compagnie Malaysia Airlines vont aussi se rendre à Toulouse, a-t-il dit.

Dès que nous aurons plus d’informations ou de vérifications, nous les rendrons publiques, a promis Najib, en mettant toutefois en garde contre des spéculations prématurées.

Nous avons eu beaucoup de fausses alertes auparavant, mais pour l’intérêt des familles qui ont perdu des proches et souffert d’incertitudes déchirantes, je prie pour que nous établissions la vérité, de manière à ce qu’elles puissent tourner la page, a-t-il dit.

La découverte du débris sur une rive de La Réunion, a environ 4000 km d’une zone de l’océan Indien où les autorités pensent que l’avion s’est abîmé, est plausible, selon Najib.

L’endroit est cohérent avec le calcul de dérive fourni par l’équipe malaisienne chargé de l’enquête, qui montre une route du sud de l’océan Indien vers l’Afrique, a-t-il ajouté.

afp

Comments
To Top