Societe

Education : 23 chantiers pour réformer l’école

ecole-maroc
ecole-marocOmar Azziman, président du Conseil Supérieur de l’Education, a 23 grands leviers pour l’émergence d’une école de la qualité, de l’équité, de l’épanouissement individuel et de la promotion sociale.

La vision stratégique de la réforme du système éducatif 2015-2030 repose sur 23 grands leviers devant favoriser l’émergence d’une l’école de la qualité, de l’équité, de l’épanouissement individuel et de la promotion sociale, a indiqué le président du Conseil Supérieur de l’Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFRS), M. Omar Azziman.

 »Cette vision stratégique comporte 23 grands leviers de changement et de renouveau tendant à l’émergence de l’école de l’équité et de l’égalité des chances (8 leviers), de l’école de la qualité pour tous (7 leviers) et de l’école de l’épanouissement individuel et de la promotion sociale (6 leviers). Les deux autres leviers étant consacrés à la manière de conduire cette réforme », a expliqué M. Azziman qui était mardi l’invité du forum de la MAP autour du thème « Quelle stratégie pour une école de la qualité et de la performance pédagogique ».

Le président du CSEFRS a relevé, à ce propos, que la réalisation de l’égalité des chances requiert, entre autres, de rendre l’enseignement préscolaire obligatoire, de l’intégrer dans le cycle de l’enseignement primaire et d’œuvrer à sa généralisation rapide; de faire bénéficier l’école en milieu rural, péri-urbain et dans les zones déficitaires d’une discrimination positive tendant à pallier les carences et les déficiences de ces milieux; de rendre effectif le droit d’accès à l’éducation et à la formation aux personnes handicapées ou dans des situations spécifiques; de renforcer la contribution du secteur privé à l’effort de généralisation équitable de l’enseignement.

Elle requiert aussi de doter les structures scolaires de l’encadrement et des équipements matériels et didactiques nécessaires à un enseignement de qualité; de renforcer les programmes de soutien scolaire et social au profit de ceux qui en ont besoin et enfin d’assurer l’assiduité des élèves et la durabilité de l’apprentissage et combattre toutes les formes d’abandon, de décrochage, de retard et de redoublement scolaires.

Quant à la réalisation de l’école de la qualité, a ajouté M. Azziman, elle passe par de nombreuses réformes dont la refondation des métiers de l’éducation et de la formation dans le sens de la reconsidération des conditions d’accès, la redéfinition des rôles et des missions et l’acquisition des compétences à même de garantir la qualité des apprentissages.

Elle passe également par la réforme du modèle pédagogique avec la révision des curricula, des programmes et des méthodes et l’adoption d’une nouvelle architecture linguistique, le renforcement du rôle de la formation professionnelle dans la promotion de l’emploi et du développement économique, le raffermissement de la place de l’Université en tant que locomotive de recherche, d’innovation et de développement. Il s’agit aussi d’instaurer des mécanismes d’orientation précoce dès le collégial, de mettre en place des cursus de formation professionnelle à l’instar du baccalauréat professionnel et de revoir les mécanismes d’accès et de sélection y afférents, a-t-il détaillé.

Comments
To Top