Economie

Aïd Al Adha: L’offre « couvre largement la demande »

mouton-aid
mouton-aidL’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage lors de l’Aïd Al Adha, « couvre largement la demande », a assuré le ministère de l’Agriculture, qui fait état d’une offre de 8,8 millions de têtes.

« L’offre en matière d’effectifs du cheptel ovin et caprin destinés à l’abattage de l’Aïd sont estimées à près de 8,8 millions de têtes dont 5 millions d’ovins mâles et 3,8 millions d’agnelles et de caprins », a précisé le ministère de l’Agriculture, notant que la demande est estimée à 5,30 millions de têtes, dont 4,80 millions d’ovins (soit 4,20 millions mâles) et 520.000 caprins.

Concernant l’état sanitaire du cheptel national, notamment celui des ovins et des caprins, le ministère assure qu’il est satisfaisant dans l’ensemble des régions du Royaume grâce aux différentes actions entreprises par les professionnels du secteur et les actions continues de la surveillance sanitaire du cheptel et aux campagnes de vaccinations menées par les services vétérinaires relevant de l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) contre les maladies animales contagieuses à incidences économiques.

A noter que grâce aux conditions climatiques favorables, la campagne agricole 2014-2015 a été caractérisée par d’importantes disponibilités fourragères du cheptel.

Ainsi, l’approvisionnement du marché a pu se dérouler dans de bonnes conditions grâce au grand appui dont a bénéficié le secteur d’élevage des ovins et des caprins dans le cadre du Plan Maroc Vert, aux efforts louables des acteurs de la filière et de l’Etat et à l’amélioration des performances zootechniques par rapport à l’année dernière atteignant un taux d’agnelage de 92 pc contre 80 pc l’année dernière et un taux de mortalité réduit ne dépassant pas 3 pc (contre 5 pc l’année précédente).

Il est à noter que l’opération de l’Aïd Al Adha constitue une opportunité pour améliorer la trésorerie des agriculteurs pour lesquels l’élevage de petits ruminants représente la principale source de revenus, notamment dans les vastes zones de parcours qui couvrent environ 70 pc de la superficie du pays.

Ainsi les transactions commerciales des animaux d’abattage à l’occasion de l’Aïd Al Adha permettront de réaliser un chiffre d’affaires dépassant les 10 milliards de dirhams, dont la grande partie sera transférée au milieu rural, permettant ainsi aux agriculteurs de faire face aux dépenses des autres activités agricoles, en particulier durant cette période de lancement de la campagne agricole 2015-2016. Ces ressources financières contribueront à dynamiser les activités économiques globales dans le monde rural.

Le ministère assurera un suivi rapproché de l’approvisionnement des différents marchés pour observer de près les cours des animaux commercialisés notamment au niveau des grandes surfaces, des souks ruraux et des principaux points de vente au niveau des villes et de l’état sanitaire des animaux par les services vétérinaires relevant de l’ONSSA.

Comments
To Top