Sciences

La Nasa a trouvé de l’eau sur Mars

la-nasa-confirme-la-presence-deau-salee-sur-mars

la-nasa-confirme-la-presence-deau-salee-sur-marsL’agence spatiale américaine a annoncé que son exploration de la planète rouge avait débouché sur « une découverte scientifique majeure ». 

La Nasa a indiqué ce lundi soir avoir des preuves révélant la présence d’eau liquide aujourd’hui sur la planète Mars. « Mars n’est pas la planète sèche, aride qu’elle semblait être jusqu’à présent », a déclaré Jim Green, un des directeurs de la NASA, lors d’une conférence de presse.

« Ceci est une avancée significative qui paraît confirmer que l’eau sous forme de ruisseaux de saumure, coule aujourd’hui à la surface de Mars », a aussi déclaré John Grunsfeld, administrateur adjoint de la Nasa.

Les curieuses lignes qui entaillent les pentes de Mars seraient donc des ruisseaux de saumure, une solution aqueuse saturée en sel, selon de nouvelles données appuyant la thèse de l’existence d’eau liquide sur cette planète, une condition préalable à la vie. Des scientifiques américains et français déclarent avoir trouvé des signes, dans ces traces, de la présence de sels minéraux « hydratés », qui ont besoin d’eau pour leur formation.

Lors de la conférence de presse, tenue ce lundi soir, la Nasa a projeté quelques graphiques :

Dans la journée, cette hypothèse de présence d’eau sur Mars avait été beaucoup évoquée, surtout suite à l’annonce de la présence du tout jeune Népalais Lujendra Ojha, 25 ans, à la conférence de presse organisée à Washington par la Nasa. Ce scientifique, à présent de l’Institute of Technology d’Atlanta, a écrit un article scientifique en 2011 – à 21 ans ! -, qui suggérait qu’il y a de l’eau liquide sur Mars, lors des saisons les plus chaudes. Ce petit génie originaire de Katmandou est un spécialiste des “ravinages” sur Mars. Ce sont ces variations du sol que l’on peut voir sur les photos de la planète rouge, qui ressemblent à des éboulis, et qui changent en fonction du temps. On les trouve au bord de cratères ou d’impacts.

La question est de savoir si cette eau est réellement liquide. Techniquement, c’est possible, mais sous condition extrême d’ensoleillement sur Mars. En effet, sur la planète rouge, la température oscille entre moins 150 degrés et plus 20 ° Celsius. Ces 20 degrés sont atteints lorsqu’on se trouve près de l’Equateur, en plein midi, dans un endroit bien orienté au Sud, etc. Mais à ces endroits, avoir de l’eau liquide est donc bien envisageable.

Ce que cette présence d’eau liquide signifierait ? Tout simplement que la vie est alors possible; que les conditions de vie – telles que nous la connaissons – sont alors réunies. Les organismes extrémophiles – micro-organismes qui peuvent survivre dans des conditions extrêmes – n’ont pas forcément besoin d’oxygène pour vivre, mais ont besoin d’eau liquide et de nutriments. Cela dit, ce n’est pas pour cela que l’on peut se préparer à serrer la main à E.T. Que les conditions de la vie soient réunies, ne signifie pas encore que la vie est vraiment apparue…

avec agences

Comments
To Top