Politique

Le gouvernement marocain décide de boycotter les sociétés suédoises

khalfi
khalfiLe gouvernement marocain a décidé de boycotter les sociétés suédoises en signe de protestation contre la position hostile de Stockholm sur la question du Sahara marocain.

L’annonce a été faite par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil du gouvernement tenu ce jeudi à Rabat.

Il est devenu nécessaire de prendre « une décision claire et ferme » à l’égard de la position hostile de la Suède, non seulement à cause des tentatives de ce pays de reconnaitre la fantomatique « RASD », mais en raison aussi des campagnes récurrentes en Suède pour boycotter les produits marocains originaires des provinces du Sud, des entreprises marocaines et des sociétés étrangères qui ont des liens avec le Maroc et qui opèrent dans les provinces sahariennes, a affirmé M. El Khalfi.

« Cette position de la Suède, qui s’inscrit en faux des résolutions de l’ONU, a dépassé le territoire suédois pour toucher l’Union européenne où des campagnes ont été lancées pour voter contre des accords entre l’UE et le Maroc, tout en mobilisant d’autres pays à adopter la même position, en plus du soutien apporté par la Suède à certaines organisations non gouvernementales internationales et marocaines pour les encourager à adhérer à ces politiques », a souligné le ministre.

A la lumière de cette situation, qui dure depuis plusieurs années, le Conseil de gouvernement espère que la Suède révise sa politique et ses positions sur la question nationale et revoit sa politique économique à son sujet, « sinon nous irons plus loin dans notre riposte suivant le principe de la réciprocité », a-t-il averti.

« Nous nous orienterons vers le boycott des sociétés suédoises, conformément au principe de la réciprocité, après les campagnes de boycott des entreprises marocaines et la présentation à la justice des entreprises suédoises qui ne respecteraient pas la politique suédoise », a précisé le ministre, expliquant que la balance commerciale est largement déficitaire au profit de la Suède, du fait que les exportations suédoises vers le Maroc sont près de sept fois plus que les exportations marocaines à destination de ce pays.

Comments
To Top