Sciences

Une exoplanète rocheuse, très proche de la Terre, pourrait posséder une atmosphère

une-exoplanete-rocheuse-tres-proche-de-la-terre

une-exoplanete-rocheuse-tres-proche-de-la-terreUne nouvelle exoplanète rocheuse pouvant posséder une atmosphère a été découverte à « seulement » 127 années-lumière de la Terre, selon une étude publiée dans la revue scientifique britannique Nature.

La petite nouvelle, baptisé GJ 1132b, est l’exoplanète de la taille de la Terre la plus proche de nous jamais observée. Elle loge à 127 années-lumière, soit au coin de la rue à l’échelle de l’Univers.

« Notre galaxie couvre environ 100.000 années-lumière », souligne dans un communiqué Zachory Berta-Thompson, de l’Institut de technologie du Massachusetts aux États-Unis et coauteur de l’étude. « C’est vraiment une proche voisine du soleil. »

L’exoplanète, 1,2 fois plus grande que notre Terre, orbite une petite étoile. Après avoir mesuré l’oscillation de cette dernière, les chercheurs ont pu estimer la masse de l’exoplanète à 1,6 fois celle de la Terre. Se basant sur sa taille et sa masse, ils pensent que GJ 1132b est rocheuse, comme la Terre.

Mais les ressemblances avec notre monde s’arrêtent malheureusement là car il y fait très chaud, 226 degrés Celsius selon l’estimation des chercheurs. « La planète est à peu près aussi brûlante qu’un cookie sortant du four », explique Zachory Berta-Thompson.

En raison de ces températures caniculaires, GJ 1132b ne peut probablement pas avoir d’eau à l’état liquide, ce qui la rend incompatible avec la vie telle que nous la connaissons.

Mais les scientifiques estiment que ces températures permettent la présence d’une atmosphère. « Il y fait trop chaud pour qu’elle soit habitable, mais les températures y sont quand même beaucoup plus fraîches que sur les autres planètes rocheuses que nous connaissons », note Zachory Berta-Thompson. « La plupart des exoplanètes rocheuses sont des boules de feu, beaucoup trop chaudes pour avoir une atmosphère », ajoute-t-il.

Les chercheurs espèrent que la nouvelle génération de télescopes permettra de découvrir la composition chimique de cette atmosphère.

Comments
To Top