Economie

Maroc: les premières licences bancaires islamiques seront délivrées en 2016

abdellatif-jouahri

abdellatif-jouahriLe Maroc entamera l’octroi de licences bancaires islamiques à partir de 2016, a annoncé le gouverneur de la Banque centrale marocaine, Abdellatif Jouahri (photo), le 12 novembre.

«Nous allons commencer à attribuer des licences aux banques islamiques à partir de l’année prochaine», a-t-il déclaré lors d’une conférence sur la finance islamique tenue au Koweït, indiquant que les futures banques islamiques seront tenues de soumettre aux autorités des rapports périodiques sur leurs activités.

M. Jouahri a expliqué que le royaume chérifien souhaite que les produits bancaires halal répondent parfaitement aux préoccupations des consommateurs concernant l’authenticité de l’approche islamique, tout en limitant leur  complexité. Dans ce cadre, les autorités ont déjà mis sur pied un Charia Board composé de savants (oulémas) qui aura pour mission d’émettre des avis concernant la conformité des produits financiers islamiques que proposeront les établissements financiers halal. Chaque banque islamique active dans le pays devra cependant se doter de son propre comité Charia.

Selon une récente enquête réalisée par l’agence Reuters, l’Institut islamique de recherche et de formation rattaché à la Banque islamique de développement (BID) et le cabinet conseil Zawya, 98% des Marocains ont manifesté leur intérêt pour les produits bancaires islamiques.

Cette enquête menée auprès d’un échantillon représentatif de 800 personnes âgées de 18 à 55 ans a révélé que 84% des Marocains intéressés par les produits bancaires islamiques souhaitent que ces produits soient moins coûteux que ceux offerts par les banques traditionnelles. 43% des sondés ont cependant affirmé qu’ils ouvriraient des comptes bancaires auprès des établissements islamiques, même si les produits bancaires halal s’avèrent plus chers que les services bancaires traditionnels. Plus catégoriques, 30% ont déclaré qu’ils n’utiliseront plus que des produits financiers islamiques.

Selon la presse marocaine, une dizaine de banques Charia compatibles originaires d’Asie, et plus particulièrement du Moyen-Orient, ont déposé des demandes d’agréments auprès de la Banque centrale marocaine depuis l’adoption  d’un projet de loi régissant les activités des banques islamiques.

ecofin

Comments
To Top