Musique

Visa For Music : Oum envoûte le public du Théâtre Mohammed V

oum

oumLa chanteuse marocaine Oum a envoûté, vendredi soir, les professionnels de la musique, mais aussi le public passionné présent sur la scène du Théâtre Mohammed V à Rabat, en interprétant des morceaux de son nouvel album “Zarabi” (tapis).
Avec les titres “Lila”, “Mansit”, “Ah wah” ou encore “Jini”, la diva saharienne moderne a clôturé en beauté la troisième soirée du salon Visa For music, en emportant les festivaliers, avec sa voix sensuelle et profonde, dans un voyage à travers le désert et dans ses univers musicaux faits de rythmes Gnaoui, Hassani, de Jazz et de Soul.
Dévoilé le 10 novembre, l’album “Zarabi”, qu’elle a coréalisé avec Mathis Haug, est enregistré en plein air dans le désert et est inspiré du vécu des tisseuses de tapis à Mhamid El Ghizlane. Ces artisanes fabriquent leurs tapis à partir de vêtements usagés et assemblent ainsi la mémoire vestimentaire d’une famille dans une même création.
Oum part régulièrement à la découverte d’inspirations nouvelles. Ce nouveau projet très acoustique mêlant percussions, contrebasse, trompette et Oud, avec un ancrage plus profond dans ses influences marocaines et des compositions magiques, confirme son statut de leader de la nouvelle scène féminine marocaine.
Cette soirée a été également marquée par les prestations du groupe Gabacho Maroconnection. Constitué de musiciens marocains, français et espagnols, cette formation menée par le chant et le Guembri du Maâlem Hamid Moumen a livré une véritable fête maroco-universelle, puisant dans ses différents héritages du flamenco au gnaoua, du jazz aux rythmes africains et aux traditions berbères.
Succédant sur scène, la chanteuse française Maya Kamaty a aussi conquis le public avec la pureté de sa voix et son maloya moderne et épuré. La réunionnaise a livré de belles chansons en créole et en français sur des mélodies teintées de folk et de soul, faisant danser adultes, jeunes et moins jeunes.
Les influences métissées d’Afrique ne sont pas en reste. Sous la houlette du multi-instrumentiste et arrangeur Girum Mezmur, le groupe acoustique Addis Acoustic Project a offert un beau spectacle en faisant revivre des tubes populaires éthiopiens des années cinquante et soixante. Nourri de musique africaine traditionnelle, mais aussi de sonorités jazz, ces musiciens ont créé un univers sonore au charme grisant.
La chanteuse soudanaise Alsarah avec son groupe The Nubatones se sont également produits sur la scène du Théâtre Mohammed V. Largement influencée par la musique rétro-pop nubienne, Alsarah a distillé avec grâce des mélodies atemporelles sur fond de groove, à la croisée d’influences orientales et nord-africaines, questionnant les liens entre l’Egypte et le Soudan.
Côté Maghreb, Visa For Music a mis à l’honneur le percussionniste tunisien Imed Alibi qui a présenté son premier album “Safar” (voyage) sorti en 2014. Un voyage musical interplanétaire qui rassemble dans une parfaite harmonie plusieurs styles et genres musicaux.
Jazz, Oriental, Blues, Rock et rythmes soufis forment dans cet album un subtil mélange, où culture et géographie fusionnent et où musique acoustique et électrique se complètent.
Lors de cette troisième soirée, un vibrant hommage a été rendu à la chanteuse Raïssa Rkia Damsiria, grande diva marocaine qui a marqué ces 40 dernières années de son style, de sa voix et de sa présence l’évolution de la chanson des Rwayes du Souss.
Organisée du 11 au 14 novembre courant, cette 2ème édition du Salon des musiques d’Afrique et du Moyen Orient connaît la participation de près de 40 groupes issus du Maroc, du Maghreb, d’Afrique subsaharienne, du Moyen-Orient, des Caraïbes et du reste du monde, qui se produisent en showcases devant professionnels et mélomanes, une occasion pour ces artistes de témoigner, dans leur diversité, du fort dynamisme de la création artistique.
Evénement inédit sur le continent, Visa For Music constitue pour l’identité musicale marocaine actuelle une vitrine de premier plan et s’annonce déjà comme un rendez-vous annuel de référence dans le secteur musical national et international.

Wahiba RABHI-map

Comments
To Top