Politique

Deux Marocains parmi les otages de Bamako

otagbam
otagbamDeux citoyens marocains se trouvaient dans l’enceinte de l’hôtel au moment de la prise d’otages survenue vendredi matin à l’hôtel Radisson Blu à Bamako, indique le ministère des Affaires étrangères.

L’un des deux Marocains a pu quitter « saint et sauf et en toute sécurité », alors que le deuxième demeure toujours à l’intérieur de l’hôtel, précise le ministère dans un communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération précise qu’il « continue de suivre de très près la situation » à travers l’ambassade du Maroc au Mali.

Les forces spéciales maliennes ont donné vendredi l’assaut à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, théâtre d’une prise d’otages massive, où près de la moitié des quelque 170 personnes présentes dans l’établissement, dont de nombreux étrangers, ont été libérées.

« Trois otages ont été tués », a indiqué le ministère de la Sécurité intérieure, sans révéler leur nationalité, ni les circonstances dans lesquelles ils ont été tués, mais le ministre de la Sécurité, le colonel Salif Traoré, a ensuite indiqué qu’il s’agissait d’étrangers.

Selon le ministère de la Sécurité, les assaillants sont au nombre de « deux ou trois », des témoins faisant état d’une « dizaine d’assaillants » armés.

A la mi-journée, la télévision publique malienne a annoncé qu’environ « 80 otages » avaient été libérés. « Nos forces spéciales ont libéré une trentaine d’otages et d’autres ont pu s’échapper tout seuls », a déclaré de son côté le colonel Traoré.

En mars dernier, un attentat contre un restaurant à Bamako avait fait cinq morts.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda qui en ont été chassés par une intervention internationale conduite par la France.

Affaiblis, ces terroristes continuent, toutefois, de mener des attaques contre les forces armées maliennes et les troupes de la mission de l’ONU. Longtemps concentrées dans le Nord, ces attaques jihadistes se sont étendues depuis le début de l’année vers le centre, puis à partir de juin au sud du pays.

Comments
To Top