Monde

Bruxelles en alerte terroriste maximale, métro fermé

bruxal

bruxalToutes les stations de métro resteront fermées samedi dans la capitale belge et un grand nombre de rassemblements et grands événements devraient être annulés après que la Belgique a relevé au niveau maximal son niveau d’alerte terroriste à Bruxelles en raison d’une menace « imminente ».

Le Premier ministre Charles Michel a réuni samedi matin le Conseil national de sécurité. « Nous avons suffisamment d’éléments pour estimer que la menace est précise et imminente », a affirmé à son arrivée le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders.

Sont également présents les ministres chargés de de l’Intérieur, Jan Jambon, de la Justice, Koen Geens, et de l’Economie, Kris Peeters. Les discussions ont démarré vers 08H00 GMT.

« La menace est suffisante pour passer au niveau d’alerte quatre, nous devons maintenant prendre des mesures », a également déclaré M. Jambon, à son arrivée.

Un conseil de sécurité de la région bruxelloise est égalent prévu samedi matin pour assurer la coordination entre les différents services et autorités compétentes.

« Les autorités bruxelloises ont été invitées à coordonner les mesures administratives et de sécurité qui relèvent de leurs prérogatives, et notamment de veiller à dissuader ou interdire les grands rassemblements et évènements ainsi que de décider de la fermeture du réseau de métro », a indiqué samedi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort sur sa page internet.

La Belgique a relevé dans la nuit au niveau maximal son niveau d’alerte terroriste pour la ville de Bruxelles, a annoncé le centre national de crise OCAM, mentionnant une menace « imminente ».

L’organisme, qui dépend du ministère belge de l’Intérieur, a relevé le niveau d’alerte terroriste à 4, très grave, pour la région bruxelloise. Le niveau 3 est appliqué pour le reste du pays.

‘Métro fermé’

Principale mesure prise par les autorités: la fermeture de toutes les stations de métro. « Sur recommandation du centre de crise du Service Public Fédéral Intérieur, toutes nos stations de métro (…) resteront fermées aujourd’hui. Ceci est une précaution », a annoncé la compagnie publique des transports bruxellois (Stib) sur son site Internet.

« Les bus circulent mais certains trams sont impactés par cette mesure », poursuit la société de transports qui décidera « en consultation avec les autorités compétentes et la police, au jour le jour, si les stations réouvrent ».

Cette mesure est intervenue quelques heures après qu’un suspect arrêté en Belgique a été inculpé pour terrorisme par la justice belge en lien avec les attentats jihadistes qui ont fait 130 morts à Paris le 13 novembre. Ce suspect, dont l’identité n’a pas été rendue publique, est le troisième à être inculpé en Belgique en lien avec les attentats de Paris.

Outre les mesures concernant les transports, le centre de crise a recommandé samedi « aux autorités administratives des 19 communes (de la région de Bruxelles, ndlr) d’envisager l’annulation des grands événements sur le territoire de leur commune » et « la suppression des matchs de football de 1ère et 2ème division de ce weekend ».

Il recommande également d' »organiser une communication ciblée à la population visant à éviter les lieux de grande concentration de personnes » et de « renforcer le dispositif policier et militaire ».

L’aéroport de Bruxelles, situé en Flandre, où est appliqué le niveau d’alerte 3, a assuré que les passagers pouvaient « prendre leur avion comme d’habitude ». « Aéroport = accessible », est-il précisé sur le compte Twitter de l’aéroport. En revanche, « le stationnement est interdit dans la zone Kiss & Fly (dépose minute). Les véhicules abandonnés seront immédiatement enlevés ».

La salle de concerts bruxelloise l’Ancienne Belgique a pour sa part annulé une journée pour musiciens et musiques créatives qui avait lieu ce samedi.

Dans le centre de Bruxelles, les galeries Inno étaient fermées, a constaté samedi matin un journaliste de l’AFP.

AFP

Comments
To Top