Santé

VIH/Sida: Faible taux de prévalence au Maroc avec 0,14%

sida-maroc
sida-marocLe Maroc enregistre une faible séroprévalence du VIH/Sida qui ne dépasse pas les 0,14 %, a affirmé, lundi à Casablanca, le Secrétaire général du ministère de la Santé, Abdelali Belghiti Alaoui.

Belghiti Alaoui, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’occasion du lancement de la 6ème campagne nationale de dépistage Sida-2015 sous le thème « Faites le test, la solution existe », a précisé que le nombre de personnes vivant avec le VIH/Sida est estimé à 29.000 à fin 2014, dont 10.526 sont porteurs du virus, faisant observer que le Maroc est le premier pays de la région MENA à réussir à baisser le taux de prévalence du Sida à 0,14 %.

Selon le responsable du Département de la Santé, les personnes nouvellement contaminées par le virus est en diminution depuis 2012 pour atteindre 2000 nouveaux cas à fin 2014, soit 5 nouvelles infection VIH par jour. Ce nombre avait été estimé à 3.600 en 2011. Pour la région MENA, le nombre de nouvelles infections VIH a par contre augmenté de 26 % depuis l’année 2000.

Pour Belghiti, la baisse de l’incidence du VIH est en lien avec l’extension significative des programmes de prévention, de dépistage et d’accès des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) aux soins, au traitement ARV et à l’appui social.

Selon les données fournies par le ministère de la Santé, l’épidémie reste concentrée au sein des populations les plus exposées aux risques d’infection VIH (professionnelles du sexe, homosexuels, usagers de drogues injectables) avec une prévalence supérieure à 5 % dans certaines villes.

A fin juin 2015, le nombre total cumulatif de cas de VIH/sida notifiés s’élevait à 10.633. Trois régions concentrent 50 % des cas notifiés du VIH (Sous Massa Draa, Marrakech Tensift Al Haouz, Grand Casablanca).

Selon le ministère, le mode de transmission hétérosexuelle représente 85 %, le mode homosexuel 3 %, le mode périnatal 4 % et l’usage de drogue injectables 2 %, précisant que la proportion des 15 à 24 ans est de 8 % et celle des 25 et 44 ans de 65 %. Et de préciser que 1.526 décès ont été évités entre 2012 et 2014 grâce au traitement ARV.

La 6ème campagne nationale de dépistage Sida-2015, organisée du 30 novembre au 11 décembre prochain en collaboration avec les associations de la société civile et les ONG, s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le Sida placée cette année sous le thème « Combattre le VIH/Sida dans le cadre du développement durable ».

Cette campagne, qui vise à réaliser 140.000 dépistages ciblant 60.000 jeunes et 35.000 femmes enceintes, est assurée par les centres de santé et des unités mobiles. Plus de 1.000 médecins, infirmiers et professionnels de santé sont mobilisés afin de réussir cette opération.

Pour rappel, la lutte contre le VIH constitue désormais une priorité des Objectifs du Développement Durable à l’échelle mondiale, avec un but ultime de mettre fin à l’épidémie du sida d’ici 2030.

avec map

Comments
To Top