Cinéma

Coup d’envoi de la 15-ème édition du Festival international du film de Marrakech

Marrakech-Coup-d-envoi-de-la-15eme-edition-du-festival-international-du-film-M2

Marrakech-Coup-d-envoi-de-la-15eme-edition-du-festival-international-du-film-M2La 15-ème édition du Festival international du film de Marrakech, placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, s’est ouverte, vendredi soir dans la Cité Ocre, en présence de grandes figures nationales et internationales du 7ème Art, de cinéphiles et autres personnalités des mondes de la culture, de l’art et des médias.

Comme à chaque année, une foule nombreuse s’est massée à l’entrée du prestigieux Palais des Congrès, pour voir défiler les grandes pointures du cinéma qui rehaussent, par leur présence, cette manifestation cinématographique qui a acquis ses lettres de noblesse et figure désormais parmi les rendez-vous incontournables du cinéma universel.

Les invités de marque se sont ainsi succédé sur le tapis rouge pour la traditionnelle montée des marches pour le plus grand bonheur de leurs fans, venus nombreux les acclamer et, si possible, leur serrer la main, parmi lesquels Willem Dafoe, Abbas Kiarostami, Fatih Akin ou encore Bill Murray, qui avec son sens d’humour habituel, a longuement échangé avec l’assistance dans l’attente, plus tard dans la soirée, de la projection, notamment place Jamaâ El Fna, du film Rock the Kasbah de Barry Levinson, tourné entièrement au Maroc et dans lequel il campe le rôle principal.

D’ailleurs, un hommage appuyé a été réservé à ce monument du cinéma international lors de cette soirée d’ouverture où il a reçu l’Etoile d’Or du Festival des mains de la cinéaste Sophia Coppola, fille du grand cinéaste américain Francis Ford Coppola qui n’est autre que le président du jury.

Ouvrant le bal, Francis Ford Coppola a tenu à remercier SM le Roi Mohammed VI et SAR le Prince Moulay Rachid, Président de la Fondation du Festival International du Film de Marrakech, pour l’avoir honoré en tant que président du jury.

Il s’est également dit heureux de se retrouver de nouveau au Maroc, pays qu’il porte dans son cœur avant d’annoncer l’ouverture solennelle du Festival suivi des autres membres du jury, chacun dans sa langue.

Présidé par Coppola, le jury se compose d’Amal Ayaouch (Actrice -Maroc), Sergio Castellito (Acteur, Réalisateur Italie), Richa Chadda (Actrice -Inde), Anton Corbijn (Réalisateur -Pays-Bas), Jean-Pierre Jeunet (Réalisateur -France), Naomi Kawase (Réalisatrice -Japon), Olga Kurylenko (Actrice -Ukraine), Thomas Vinterberg (Réalisateur -Danemark) et Sami Bouajila (Acteur, France/Tunisie).

Ensemble ils auront la lourde tâche de départager les quinze longs-métrages en compétition officielle qui célèbre cette année les jeunes et la diversité.

Il s’agit de « Babai » de Visar Morina (Allemagne, Kosovo, Macédoine & France), « Closet monster » de Stephen Dunn (Canada), « Cop car » de Jon Watts (USA), « Desierto » de Jonas Cuaron (Mexique & France), « Keeper » de Guillaume Senez (Belgique, Suisse & France), « Key house mirror » de Michael Noer (Danemark), « Lingering memories » de Keiko Tsuruoka (Japon), « Neon bull » de Gabriel Mascaro (Brésil, Uruguay & Pays-Bas), « Paradise » de Sina Ataeian Dena (Iran & Allemagne) et de « Rebellious girl » (Insoumise) de Jawad Rhalib (Belgique& Maroc).

« Steel flower » de Park Suk-young avec Jeong Ha-dam (Corée du Sud), « Thithi » de Raam Reddy avec (Inde & Etats-Unis), « Toll bar » de Zhassulan Poshanov (Kazakhstan), « Very big shot » de Mir-Jean Bou Chaaya (Liban & Qatar) et « Virgin mountain » (L’Histoire du géant timide) de Dagur Kari (Islande & Danemark) concourent également pour décrocher le sésame du Festival.

Au total, 93 films représentant 33 nationalités seront projetés, toutes sections confondues (compétition officielle longs-métrages, Cinécole, Coup de Cœur, hors compétition, projections à Jemaa El Fna, autodesription ) lors de cette édition qui met à l’honneur le cinéma canadien.

 

Comments
To Top