Economie

Les Emiratis investiront 407 MDH dans le secteur agricole marocain

maroc-agriculture
maroc-agricultureLe ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch a signé, lundi à Abou Dhabi, trois conventions d’investissement émirati dans le secteur agricole marocain d’une valeur de 407 millions de dirhams.

Ces conventions, signées en marge de la sixième édition du salon international de l’alimentation (SIAL Moyen Orient – 2015), portent sur la réalisation de projets agricoles et d’unités de valorisation des produits des filières oléicoles, des agrumes et des fruits rouges.

Portant sur 1515 ha, ces projets s’inscrivent dans le cadre du partenariat entre le Royaume du Maroc et le secteur privé. Un communiqué du ministère de de l’Agriculture et de la Pêche maritime précise que le premier projet concerne la plantation de 190 ha d’olivier et la mise en place d’une unité de trituration de 100t/j pour un investissement de 77 MDH à El Hajeb.

Le deuxième projet porte sur la plantation de 200 ha d’agrumes, la mise en place d’une unité de conditionnement (30 milles tonnes par an) et d’une unité frigorifique (3 chambres de 1300 t) avec un investissement de 60 millions de dirhams à Kénitra alors que les quatre autres projets s’inscrivent dans un programme portant sur une superficie globale de 1125 ha et visant le développement de l’arboriculture fruitière, les fruits rouges et l’élevage pour un investissement global de 270 millions de dirhams, situés à Kénitra, Sefrou, Fkih Ben Saleh et Marrakech.

Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime a affirmé, dans une déclaration à la presse, que ces conventions s’inscrivent dans le cadre des relations privilégiées qui unissent le Royaume du Maroc et l’Etat des Emirats Arabes Unis (EEAU), notant que les investissements émiratis dans le secteur agricole marocain atteignent les 100 millions de dollars.

Akhannouch a, à cette occasion, formé le vœu de voir évoluer les exportations agricole marocaine vers les EEAU, soulignant que le volume actuel de ces exportations ne dépasse pas les 450 tonnes/an.

Et d’ajouter que la visite de travail et de fraternité qu’effectue le Roi Mohammed VI aux EEAU est une véritable opportunité pour l’examen des moyens de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine agricole.

Comments
To Top