Cinéma

Le FIFM rend hommage à l’acteur, scénariste et producteur américain, Willem Dafoe

willem-dafoe

willem-dafoeMarrakech – L’acteur, scénariste et producteur américain, Willem Dafoe a eu droit un vibrant hommage, vendredi soir au Palais des Congrès, dans le cadre de la 15ème édition du Festival International du Film de Marrakech.

La prestigieuse Etoile d’Or du Festival a été remise à la comédienne et réalisatrice, Valeria Golino, membre du jury Cinécoles, Willem Dafoe n’ayant pas pu se déplacer pour l’occasion.

Elle a donné lecture à une lettre où la star américaine s’excuse de ne pas pouvoir assister, à contre cœur, à cette soirée en son hommage, alors qu’il était plein d’enthousiasme pour prendre part à ce festival qui s’érige en espace d’échange et de brassage de cultures à travers le langage du cinéma.

Evoquant sa passion pour le 7ème art, Dafoe a confié que bien qu’il ait fait son premier film il y a une trentaine d’années, il a toujours le sentiment de celui qui vient de commencer.

Après avoir exprimé sa gratitude au Festival et au Maroc pour cet hommage, il s’est remémoré avec beaucoup de bonheur son premier voyage au Maroc en 1987 pour le tournage de « La dernière tentation du Christ » de Martin Scorsese.

La cinéaste italienne a saisi cette occasion pour apporter son témoignage en rendant un grand hommage à un acteur « unique et magnifique » et un comédien « doué » aussi bien dans les films d’auteurs que dans les grosses productions.

Quel que soit le rôle qu’il interprète, celui du méchant, du machiavélique ou du personnage intraitable, pour Golino, Dafoe parvient à « nous toucher ».

Willem Dafoe débute au théâtre à l’âge de vingt ans, dans une troupe expérimentale du Milwaukee et c’est au cours d’un voyage à New York qu’il rencontre sa femme, Elizabeth LeCompte, avec qui il crée la compagnie théâtrale Wooster Group, dans laquelle il continue de jouer, parallèlement à ses rôles au cinéma.

Il obtient son premier rôle au cinéma en 1980 dans le film « La Porte du paradis » de Michael Cimino. Il incarnera souvent des rôles de méchants, sans doute du fait de son physique particulier. Il joue par la suite dans « Les Prédateurs » de Tony Scott, avant de jouer dans « Platoon » d’Oliver Stone, le rôle de sergent qui lui vaut d’être nommé pour l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle en 1987.

En une trentaine d’années, il a joué dans plus de cent films et participé dans nombre de superproductions

avec map

Comments
To Top