Societe

Ramed: Près de 9 millions de bénéficiaires à fin novembre

hopital
hopitalQuelques 9 millions de personnes, dont 86 % démunies, ont bénéficié du régime d’assistance médicale (Ramed) à fin novembre dernier, a affirmé mercredi à Rabat le ministre de la santé Houcine El Ouardi

Dans une déclaration à la MAP en marge du 5ème conseil d’administration de l’Agence Nationale de l’Assurance Maladie (ANAM), El Ouardi a précisé que ce régime a permis à 3,4 millions de familles de bénéficier d’interventions chirurgicales majeures et de soins médicaux divers au niveau des centres hospitaliers publics du Royaume, soit un total de 500.000 journées d’hospitalisation.

Depuis son lancement il y’a trois ans, le Ramed a permis plus de 5 millions de consultations médicales, dont des examens radio, la prise en charge de 800.000 patients atteints de maladies chroniques coûteuses, en plus d’actes chirurgicaux majeurs dans les centres hospitaliers universitaires dont des opérations de transplantation, a-t-il énuméré.

Intervenant aux travaux du Conseil d’administration de l’ANAM, le ministre s’est félicité des performances en matière d’inscriptions au régime d’assistance médicale, le contrôle des doubles affiliations, le traitement des plaintes, ainsi que des progrès réalisés en matière des projets, des études et des mesures pour le renforcement de la gestion par système informatique intégré.

El Ouardi a annoncé, à cette occasion, que le ministère compte affecter, en 2016, un investissement global d’un milliard de dirhams pour améliorer la situation dans les hôpitaux publics au niveau national, notamment les unités situées en zones éloignées, et mettre sur pied un système informatique intégré et décentralisé pour assurer la gestion du régime d’assistance médicale en partenariat avec l’ANAM.

Le taux de couverture par région demeure assez faible

Présentant un bilan détaillé du Ramed, le directeur général de l’ANAM, Jilali Hazim a indiqué que 1.252.490 personnes ont bénéficié, courant 2015, des prestations médicales couvertes par le régime qui a enregistré également 805.578 nouvelles affiliations.

Dès le lancement du Ramed, la population cible a été dépassée, a-t-il relevé, précisant que les prévisions tablaient sur 8,5 millions de bénéficiaires, dont 48 % en milieu urbain et 52 % en milieu rural.

Et d’ajouter que le taux de couverture par région demeure assez faible par rapport aux efforts déployés, notamment au niveau des régions Daraa tafilalet et Marrakech-Safi (respectivement 72 % et 88 %), alors que ce taux culmine à 355 % dans la région de Laâyoune-Saguia Lhamra et à 243 % à Dakhla-Oued Dahab.

L’intervenant a également soulevé des questions relatives au retrait des cartes d’affiliation Ramed pour les personnes en situation de précarité, avec un taux qui est passé de 75 % en 2012 à 30 % en 2015, aux dossiers des ayants droits en situation de double affiliation auprès de la CNSCS et du Ramed, en plus de certains problèmes relatifs aux infrastructures, aux ressources humaines et aux équipements biomédicaux.

Il a annoncé, à cette occasion, la volonté de l’ANAM de conclure des accords avec les hôpitaux publics et affecter 120 millions dirhams des recettes Ramed pour financer la prise en charge des patients affiliés souffrant de maladies chroniques et coûteuses.

map

Comments
To Top