Sport

Derby WAC-RCA : Quatre matchs à huis clos pour le WAC et 100.000 DHS d’amende

violencederby

La Commission Centrale de discipline de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), réunie mardi, a prononcé des sanctions à l’encontre du Wydad Athletic Club (WAC) qui devra ainsi disputer quatre matchs à huis clos, dont un avec sursis, et s’acquitter d’une amende de 100.000 dirhams, indique la FRMF sur son site web.

La commission a retenu le caractère discriminatoire des banderoles, déployées par ses supporters, ainsi que l’utilisation des fumigènes et la violence à l’encontre des éléments de la sûreté nationale. En effet, l’article 70, intitulé «discrimination» punit toute apologie discriminatoire et/ou raciste. «Si, au cours d’une rencontre, les spectateurs d’un club déploient des banderoles où figurent des inscriptions antisportives ou discriminatoires, ou font preuve d’un comportement discriminatoire et/ou raciste, le club soutenu par ces supporters encourt les sanctions suivantes : deux matches à huis clos et une amende de 5.000 dirhams».
Autant de clauses qu’a mises en avant la commission de discipline de la FRMF réunie mardi à 15 h avant de prendre ses sanctions.

Le Raja écope d’un match à huis clos avec sursis

Le club visiteur, le Raja, n’a pas échappé aux sanctions de la commission de discipline. Les Verts ont écopé d’un match à huis clos avec sursis et d’une amende de 10.000 DH pour l’utilisation des fumigènes.
La commission n’a établi aucun lien entre les supporters du Raja et les incidents survenus après la rencontre. C’est ce qui explique la «clémence» de la commission de discipline à l’encontre des Verts.

La FRMF condamne avec fermeté

Quelques heures avant l’annonce des sanctions, la FRMF sort enfin de son silence. L’instance fédérale a fustigé dans un communiqué publié sur son site internet les actes de violence enregistrés dans les stades de football, lieu de compétition et de fair-play. «La FRMF sera intransigeante contre tous ceux qui cherchent à écorner l’image du football national et appliquera toutes les mesures dissuasives pour tous les fauteurs de trouble», lit-on sur le communiqué. La FRMF a, en outre, dénoncé le comportement de ceux qui diffusent des messages de haine et de «fitna» dans les stades.

Comments
To Top