Economie

Bank Al Maghrib veut endiguer la fuite des capitaux

abdellatif-jouahri
Le gouverneur de Bank Al Maghrib, Abdeltif Jouahri, a proposé, mardi à Rabat, une batterie de mesures pour endiguer la fuite des capitaux

Il s’agit notamment de la libéralisation du compte capital, du passage au régime de change flottant et de la maitrise des équilibres macroéconomiques.

« Pour faire face à la fuite des capitaux, il faut redonner confiance aux Marocains, à travers des réformes structurelles, la maitrise des équilibres macroéconomiques et la libéralisation du compte capital, à savoir la libéralisation pour les résidents de leurs opérations avec l’extérieur, a précisé M. Jouahri, lors d’un point de presse à l’issue de la réunion trimestrielle du Conseil d’administration de BAM.

M. Jouahri a noté l’impératif du passage d’un régime de change fixe vers un régime de change flexible, qui doit se faire sur des bases solides nécessitant la préparation des opérateurs économiques.

« Outre la préparation des opérateurs économiques, cette transition nécessite, à priori, une soutenabilité budgétaire et un secteur bancaire résistant et solide », a-t-il soutenu.

Le ministère de l’Economie et des Finances et Bank Al-Maghrib avaient décidé de fixer les pondérations des devises du panier de cotation du dirham à 60 pc pour l’euro et 40 pc pour le dollar US contre respectivement 80 pc et 20 pc auparavant

avec map

Comments
To Top