Economie

L’ANAPEC veut insérer 65 mille personnes sur le marché de travail

anapec
L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) ambitionne d’insérer en 2016 un total de 65 mille personnes sur le marché de travail,

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) ambitionne d’insérer en 2016 un total de 65 mille personnes sur le marché de travail, tout en continuant à encourager l’auto-emploi, à travers notamment l’accompagnement de 2 mille porteurs de projets, a affirmé son Directeur général, Anas Doukkali.

« Au titre de l’année 2016, l’ANAPEC s’est fixé l’objectif d’insérer 65.000 personnes sur le marché de travail », a souligné M. Doukkali dans un entretien accordé à la MAP, précisant qu’en matière d’auto-emploi, l’agence vise à accompagner 2.000 porteurs de projets et à créer un millier de très petites entreprises, coopératives et AGR (activités génératrices de revenus), générant ainsi 3.000 emplois.

De même, l’ANAPEC, qui a pour a pour mission de contribuer à l’organisation et à la mise en œuvre des programmes de promotion de l’emploi qualifié décidés par les pouvoirs publics, se fixe également pour objectifs pour l’année prochaine, de faire bénéficier 1.000 personnes de la formation qualifiante, 2.000 personnes de la formation à la carte et 2.000 personnes des formations qualifiantes partenariales, a-t-il fait savoir.

Et d’ajouter que l’agence compte faire bénéficier 70.000 personnes des entretiens d’orientation professionnelle et 50.000 personnes des ateliers de recherche d’emploi.

Par ailleurs, l’indemnité pour perte d’emploi (IPE), un dispositif dédié à l’accompagnement des salariés ayant perdu leur emploi, indépendamment de leur volonté, en leur garantissant une réinsertion flexible au sein du marché de l’emploi, a profité jusqu’à fin novembre 2015, à 8.912 bénéficiaires, dont 1.096 ont bénéficié des entretiens de positionnement et 136 personnes des ateliers de recherche d’emploi au niveau des agences de l’ANAPEC.

« Le bénéficiaire de l’IPE peut recourir aux services de l’ANAPEC en vue d’un accompagnement dans ses démarches de recherche d’un nouvel emploi et pour acquérir les techniques de recherche d’emploi, lui permettant un meilleur accès au marché de travail », a expliqué M. Doukkali.

Après un premier entretien de positionnement avec un conseiller en emploi de l’ANAPEC pour diagnostiquer sa situation, quatre principaux services sont proposés, a souligné le DG, citant, à cet égard, un accès aux offres d’emploi pour postulation, une formation sur les techniques de recherche d’emploi, sous forme d’ateliers, une amélioration de l’employabilité, à travers des formations et l’appui à l’auto-emploi pour les bénéficiaires ayant des prédispositions entrepreneuriales, ainsi que des services d’information et d’orientation.

L’ANAPEC a dévoilé récemment son nouveau plan de développement 2016-2020, ayant comme objectifs l’élargissement des services de l’agence à d’autres catégories de bénéficiaires et l’extension du réseau des agences pour couvrir toutes les régions et toutes les provinces.

Pour ce faire, l’ANAPEC travaillera pour faciliter l’accès au premier emploi pour les jeunes diplômés et développer l’employabilité des diplômés en chômage de longue durée, a relevé M. Doukkali, assurant que l’agence compte aussi poursuivre la promotion des initiatives territoriales pour œuvrer au développement des services de proximité et accompagner les porteurs de projets d’auto-emploi.

L’agence vise à atteindre, dans ce sillage, 146 agences locales en plus de l’ouverture d’une quarantaine d’espaces-emploi partenariaux dans les universités et les collectivités locales.

En outre, plus de 550.000 jeunes chercheurs d’emploi vont bénéficier des programmes d’amélioration de l’employabilité à l’horizon 2020, tandis que 20.000 porteurs de projets seront accompagnés dans le cadre du programme auto-emploi.

Comments
To Top