Politique

Le Maroc adopte le projet de la stratégie nationale de lutte contre la corruption

conseil

La commission chargée de superviser la stratégie nationale de lutte contre la corruption du Maroc a adopté, lundi lors d’une réunion présidée par le chef du gouvernement marocain Abdelilah Benkirane, la version finale du projet de la stratégie tout en prenant en considération des remarques des membres de la commission.

Intervenant lors de cette réunion, M. Benkirane a relevé que les mesures prévues par cette stratégie couvrent différents aspects de la question de la lutte contre la corruption, notamment la mise à niveau de l’aspect institutionnel et juridique, l’activation de la dimension prévention et répression, le renforcement de l’aspect éducation et sensibilisation, selon un communiqué rendu public par le département du chef de gouvernement.

M. Benkirane a affirmé, à cette occasion, la nécessité d’accorder la priorité aux mesures effectives et à fort impact sur les secteurs les plus exposés à la corruption et qui sont concernés le plus par les griefs d’insatisfaction des citoyens.

Le chef du gouvernement a appelé à accorder une importance particulière aux instruments du suivi de l’exécution de la stratégie, tant au niveau du comité de pilotage, qu’il importe d’encadrer juridiquement, qu’au niveau du comité technique chargé du suivi et de l’assistance à l’exécution des projets de la stratégie, qu’il importe aussi de renforcer en termes d’expertise et de moyens nécessaires à l’accomplissement de ses missions.

Il a aussi rappelé le commun accord au sein de la commission sur les secteurs prioritaires les plus exposés à la corruption et les mesures pratiques et à effet direct et immédiat dans la lutte contre la corruption en vertu d’un premier plan d’action précisant les mesures envisagées, la partie chargée de chaque mesure, le calendrier, le coût, les indices d’efficience et une évaluation périodique des réalisations.

La commission avait tenu sa première réunion le 22 janvier dernier pour examiner la première mouture de cette stratégie. Le document présenté compte 239 projets et mesures répertoriés en 10 secteurs avec une mise en application qui s’étend sur dix ans

avec agences

Comments
To Top