Musique

Mort à 70 ans de Lemmy, le chanteur du groupe Motörhead

lemmy

Ian Fraser « Lemmy » Kilmister, chanteur, bassiste et fondateur du groupe de heavy metal Motörhead, a succombé lundi à un cancer foudroyant à l’âge de 70 ans, a annoncé le groupe sur sa page Facebook.

« Notre noble et fort ami Lemmy est mort aujourd’hui après avoir livré une courte bataille contre un cancer extrêmement agressif », écrit le groupe dans un communiqué. La maladie avait été diagnostiquée le 26 décembre. Le chanteur est mort à son domicile, entouré de sa famille.

Né en Angleterre en 1945, Lemmy, qui fut un temps un « roadie » sur les tournées de Jimi Hendrix dans les années 1960, avait fondé Motörhead il y a quarante ans cette année.

Il disait venir d’une époque bien antérieure au « métal » et aimait la « musique basique: sonore, rapide et bruyante ». « Je joue du rock’n’roll et je crois que le rock’n’roll est sacré », ajoutait-il.

Reconnaissable à sa barbe à la François-Joseph mais négligée, à ses manteaux et chapeau militaire orné du logo du groupe, le chanteur et bassiste poussait les amplis au maximum – Motörhead aime à se présenter comme le groupe qui joue plus fort que tous les autres. « If it’s too loud, you’re too old! » (Si c’est trop fort, c’est que tu es trop vieux).

« Lemmy », qui positionnait son micro au-dessus de son visage, se forçant à chanter la tête tournée vers le haut, avait fondé Motörhead en 1975 après avoir été exclu de son précédent groupe, Hawkwind, à la suite de son arrestation à la frontière canadienne dans une affaire de drogues.

Entre 1979 et fin 1980, des titres comme « Overkill », « Bomber » et « Ace of Spades » avaient propulsé le groupe vers les sommets des ventes d’albums en Grande-Bretagne, dont il avait décroché la première place en 1981 avec l’album live « No Sleep ’til Hammersmith ». Le groupe a enregistré au total 22 disques.

« Ace of Spades », produite en 1980, est devenue un des morceaux cultes de Motörhead et un résumé de la philosophie de Lemmy. Il y chante: « You know I’m born to lose/and gambling’s for fools/but that’s the way I like it baby/I don’t wanna live forever. » (« Tu sais que je suis un perdant né/Que le jeu est fait pour les idiots/Mais c’est ça que j’aime, bébé/Je ne veux pas vivre à jamais »)

« UN GUERRIER, UNE LÉGENDE »

« Lemmy » vivait à Los Angeles, où sa collection d’objets nazis avait suscité des controverses.

Ces dernières années, sa santé avait souffert d’une vie d’excès – il prétendait boire une bouteille de whisky par jour et avait longtemps tourné aux amphétamines. Il avait contraint le groupe à annuler à l’été 2013 une tournée des festivals européens. En 2014, il avait dit au magazine Rolling Stone qu’il avait sérieusement limité sa consommation d’alcool et de cigarettes.

Sur son compte Twitter, Ozzy Osbourne a dit avoir perdu « un de ses meilleurs amis ». « C’était un guerrier et une légende. On se verra de l’autre côté », ajoute-t-il.

Le groupe Metallica a salué une source d’inspiration. « Lemmy, tu es l’une des raisons premières de l’existence de notre groupe. Nous te sommes à jamais reconnaissants pour tout ce que tu as inspiré. Repose en paix. »

Motörhead, en tournée pour ses quarante ans, devait se produire fin janvier en Grande-Bretagne puis début février à Lille et Paris avant de poursuivre en Espagne et en Allemagne notamment.

« Ecoutez Motörhead fort, écoutez Hawkwind fort, écoutez la musique de Lemmy FORT. Et buvez un verre ou deux », écrit le groupe dans son communiqué.

reuters

Comments
To Top