Economie

Le Maroc est le pays ayant enregistré le plus d’arrivées de touristes en Afrique

Touristes_M21

Selon le rapport annuel en anglais dédié au secteur du tourisme en Afrique, intitulé « l’Africa Tourism Monitor 2015 » publié mardi 12 janvier par la Banque africaine de développement (BAD), le Maroc est le pays ayant enregistré le plus d’arrivées de touristes internationaux en 2014 sur le continent africain.

Fruit d’un travail conjoint de la BAD, de la Maison de l’Afrique de l’Université de New York et de l’organisation « Africa Travel Association » (ATA), la publication est placée sous la thématique « Libérer le potentiel touristique de l’Afrique » pour son édition 2015. L’objectif est de dresser un état des lieux du secteur du tourisme en Afrique et de déterminer tant les opportunités que les défis qu’il recèle. Ce, à l’aide de données chiffrées et grâce aux contributions d’acteurs clés du secteur sur le continent : voyagistes, experts et représentants d’organismes spécialisés donnent tour à tour un éclairage spécifique à l’analyse en exposant diverses études de cas.

Premier constat mis en exergue dès l’introduction du rapport : le secteur du tourisme en Afrique est en hausse. L’année 2014 a enregistré 65,3 millions d’arrivées de touristes internationaux sur le continent – soit 200 000 de plus environ qu’en 2013. A comparer aux 17,4 millions d’arrivées de touristes internationaux enregistrées en 1990 sur le continent, la performance du secteur a quasi été multipliée par quatre en moins de quinze ans.

Il ressort également de ce rapport qu’avec 10,2 millions d’arrivées en 2014 (contre 10,05 millions en 2013), le Maroc fait mieux que l’Afrique du Sud (9,5 millions de touristes), l’Égypte (9,1 millions) et la Tunisie (6,7 millions). Dans le détail, il a accueilli 236.000 touristes de plus par rapport à 2013, même si l’Égypte en a accueilli 454.000 de plus. Par ailleurs, de mars 2014 à mars 2015, 28% des touristes ayant visité l’Afrique se sont rendus aussi au Maroc contre 24% en l’Afrique du Sud et 17% en l’Égypte.

Prônant une politique offensive dans le domaine de la promotion touristique, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) prévoit un plan d’action ambitieux à même d’atténuer l’impact négatif des facteurs exogènes sur la destination Maroc. La priorité consiste en l’accélération de la politique de diversification des marchés entamée depuis plusieurs années. Le plan d’action comprend notamment le renforcement de la desserte aérienne pour un véritable saut quantitatif, l’accélération du renforcement des parts de marché sur les marchés allemand, britannique et scandinave, le développement des marchés arabe, africain et asiatique et le renforcement de l’intérêt porté au tourisme interne.

Dans ce sens, une importante délégation d’opérateurs touristiques marocains, présidée par le ministre marocain du Tourisme, Lahcen Haddad, prendra part à la 36ème édition du salon international du tourisme FITUR (Feria Internacional de Turismo), qui se tiendra du 20 au 24 janvier à Madrid. Ainsi, le ministre présentera les atouts et la diversité du produit touristique marocain, avec pour objectif de consolider l’image du Maroc en tant que destination sûre, mais également en tant que destination compétitive et mature répondant aux exigences de touristes en quête de découverte, de qualité et de nouveauté.

Des rencontres avec les opérateurs espagnols sont également programmées pour positionner la destination, notamment pour les produits MICE, Golf, aventure et luxe, a fait savoir le ministère, ajoutant qu’il s’agit également de prospecter de nouvelles pistes de partenariats pour le renforcement du positionnement de la destination Maroc en Espagne.

En marge du FITUR, M. Haddad prendra part, le 21 janvier, à la table ronde ministérielle sur les politiques de développement du tourisme dans la région MENA (Moyen-Orient – Afrique du Nord), et participera le 22 janvier aux travaux de la réunion de haut niveau, organisée par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), sur le tourisme et la sécurité.

Comments
To Top