Politique

Mogherini en faveur d’un recensement des camps de Tindouf

federica-mogherini
La chef de la diplomatie de l’Union européenne Federica Mogherini s’est prononcée, jeudi à Strasbourg, en faveur de la tenue d’un recensement des populations des camps de Tindouf.

Interpellée par l’eurodéputé socialiste Gilles Pargneaux, lors d’une réunion de la Commission de contrôle budgétaire du Parlement européen en allusion au détournement de l’aide humanitaire par le polisario au titre de la décharge du budget 2013, sur la nécessité d’un recensement dans les camps de Tindouf, Mogherini a consenti qu’il y « avait eu effectivement des problèmes ».

La vice-présidente de la commission européenne, qui a dit souhaiter répondre à cette question plutôt en plénière ou dans le cadre de la Commission des affaires étrangères, a indiqué « qu’il va falloir effectuer un recensement » dans les camps. La commission européenne, rappelle-t-on, attribue chaque année et depuis 1991 une aide humanitaire de 10 millions d’euros censée parvenir aux populations des camps de Tindouf.

Le rapport de l’OLAF, dévoilé en 2015, souligne en effet que des quantités diverses de l’assistance financée par la Commission européenne sont détournées de leurs destinataires depuis plusieurs années par le polisario. Ce document précise que la distribution de l’aide alimentaire est planifiée sur la base des instructions établies par une cellule de coordination qui se réunit chaque mois à Alger. Il précise que l’une des causes de ce trafic à grande échelle est le manque de visibilité quant au nombre exact des bénéficiaires car jamais un recensement de la population des camps n’a été organisé.

Comments
To Top