Economie

Suspension des exportations d’agrumes marocains vers les Etats-Unis

exportdes-agrumes
Les autorités phytosanitaires Américaines ont suspendu provisoirement les exportations d’agrumes du Maroc à partir du 21 janvier courant, indique un communiqué de l’ONSSA.

Des mesures de surveillance complémentaires seront adoptées pour lever la suspension sur les exportations des agrumes marocains vers les Etats-Unis, a annoncé, vendredi, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).

Ces mesures interviennent suite à une notification d’interception d’une cargaison de clémentine, exportée vers les Etats Unis d’Amérique pour présence de larves de la Cératite, indique un communiqué de l’Office, précisant que les autorités phytosanitaires Américaines (APHIS) ont suspendu provisoirement les exportations d’agrumes du Maroc à partir du 21 janvier courant.

La cératite, également appelée mouche méditerranéenne des fruits est un insecte de quarantaine pour les Etats-Unis. Il existe dans les pays du bassin méditerranéen, l’Afrique, l’Asie, l’Amérique Latine et les Caraïbes et s’attaque à plus de 300 espèces de plantes hôtes (agrumes, pêcher, caféier, figuier, manguier, ).

Pour ses exportations d’agrumes vers les Etats-Unis, le Maroc se conforme au protocole de traitement par le froid exigé par les autorités phytosanitaires Américaines depuis 1991 et aucune notification d’interception de présence de larves de la cératite n’a depuis lors été signalée, rappelle le communiqué.

Pour faire face à cette situation, l’ONSSA a procédé aux investigations nécessaires sur le terrain afin de déceler l’origine de cet incident, indique le communiqué, ajoutant qu’une réunion de travail avec les professionnels du secteur agrumicole a été tenue afin de convenir des mesures à prendre pour lever cette suspension.

En outre, des échanges ont eu lieu le 21 janvier courant entre les représentants du Ministère de l’agriculture et de la pêche maritime et les services phytosanitaires américains sur ce sujet, souligne le communiqué.

Aucune transgression aux protocoles de contrôle adoptés conjointement par les deux autorités phytosanitaires marocaines et américaine n’ayant été constaté, les deux parties sont parvenues à la conclusion que des mesures complémentaires, notamment au niveau des vergers de production et des stations de conditionnement, devront être mises en œuvre pour renforcer le plan d’action de surveillance de cet insecte, ajoute le communiqué, assurant que ces mesures devraient permettre de lever la suspension dans les meilleurs délais.

map

Comments
To Top