Societe

Chantage contre le Maroc : La Cour d’Appel de Paris rejette la demande d’annuler les enregistrements

GRACIET-LAURENT

La chambre d’instruction de la Cour d’Appel de Paris a rejeté, mardi, la demande des avocats des deux journalistes français Eric Laurent et Catherine Graciet, poursuivis pour tentative d’extorsion de fonds du Maroc, d’annuler les enregistrements audio selon lesquels ils auraient réclamé une somme d’argent en contrepartie de la non publication d’un livre critique sur le Royaume.

L’avocat du Maroc Me Moretti avait affirmé que tous les éléments à charge contre les présumés racketeurs ont été obtenus d’une manière légale et en coordination avec les autorités françaises.

Il a affirmé, dans une déclaration aux médias, que «le contrat signé par les deux mis en cause pour la non-publication de leur livre en contrepartie de la somme convenue est un acte notarié, accompli sous surveillance du Parquet de Paris. A cela s’ajoutent les conversations téléphoniques entre Eric Laurent et le responsable du cabinet royal, conversations qui enfoncent le journaliste».

Comments
To Top